A- A+
Regardez, lisez, écoutez

L'impressionnisme

jeu, 05/07/2012 - 17:01 -- admin

Le groupe impressionniste

Au début des années 1860, de jeunes peintres se regroupent pour créer une nouvelle peinture. Ils se détachent des règles trop strictes de l'Académie. Ils fréquentent les ateliers privés où l'on peut peindre avec plus de libertés contrairement à l'École des beaux-arts. Les plus connus sont: Edgar Degas, Claude Monet, Auguste Renoir, Camille Pissarro, Paul Cézanne, Berthe Morisot. Monet les invite à abandonner l’atelier pour peindre en plein air.

Ils sont soutenus par Édouard Manet mais sont difficilement acceptés par le public. Refusés au Salon, ils créent leur propre exposition en 1874, chez leur ami, photographe Nadar, à Paris. Louis Leroy, critique d’art visite l’exposition et pour la moquer, il intitule son article L’exposition des Impressionnistes. Il emprunte cette expression au titre du tableau de Monet qui y est exposé : Impression soleil levant. Il reproche au tableau de n’être qu’une « impression », une ébauche, un tableau non fini. Il donne ainsi, sans le vouloir, son nom à ce nouveau mouvement artistique, l’impressionnisme. Zola, qui avait soutenu Manet, publie des articles pour défendre ce jeune groupe. Les impressionnistes exposeront ensemble sept fois jusqu'en 1886.

Caractéristiques de la peinture impressionniste

Des nouveautés matérielles
L'invention d'un chevalet plus léger et des tubes de peinture leur permet de sortir de leur atelier. Cette facilité les amène également à voyager. Ils prennent le train pour aller peindre des paysages dans toute la France mais également en Italie, en Angleterre ou en Hollande.

La couleur
Ils admirent tous Delacroix qui utilise sur ses toiles des couleurs pures. Ils mélangent peu les couleurs et préfèrent utiliser les primaires et leurs complémentaires. Leur palette est claire pour peindre la lumière et ses effets sur le paysage. Ils sont fascinés par les changements de couleur en fonction des heures de la journée, des saisons.

La touche
Leur touche est rapide, en virgule. Elle correspond au caractère instantané de leur peinture.

Les sujets
Leurs contemporains sont choqués par leur nouvelle façon de peindre mais aussi par le choix de leurs sujets. Autour de Claude Monet, ils commencent à peindre des paysages, genre mineur pour l'Académie. Ils admirent les tableaux du peintre anglais William Turner. Ils souhaitent représenter la vie moderne comme Manet. Ils peignent la ville, les gares, les usines, symboles de la modernité, mais aussi les loisirs de la société. Renoir peint les guinguettes où l'on danse, Toulouse-Lautrec les cabarets et Degas l'Opéra. Il représente tous ceux qui s'y retrouvent: les musiciens, les spectateurs, mais surtout les danseuses sur scène, lors de leurs cours, dans les vestiaires.

Pour aller plus loin 

Télécharger sur votre iPad nos e-albums d'exposition :

  Retrospective Monet

  Le Grand Atelier du Midi

à lire aussi