Langue

  • العربية
  • English
  • Français
  • Deutsch
  • Italiano
  • Portuguese, International
  • Русский
  • Español

Immersion dans les sites éternels ...

lun, 19/12/2016 - 17:11 -- debout
La scénographie imaginée pour une exposition est conçue pour rendre compte du long travail de recherche des commissaires. De ces concertations étroites est issue une mise en scène sur mesure. Immersion au coeur de la scénographie de l'exposition Sites Eternels.
La visite de l'exposition se veut comme un vagabondage au coeur d’un patrimoine remarquable : on déambule, on contemple, on s’immerge… porté par un environnement évolutif et dynamique, on voyage dans le temps et dans l’espace. L’exposition a pour ambition de sensibiliser le public à la fragilité du patrimoine mondial de l’humanité, en jouant sur l’aspect didactique et immersif de l’exposition. Il s’agit autant de donner des clés de compréhension (configuration, histoire…) que d’émouvoir en montrant la beauté spectaculaire de ces lieux lointains en partie détruits par l’actualité récente.

La scénographie de l’exposition Sites Éternels se compose de trois temps forts.



un panorama géopolitique : l’espace d’introduction. 
Spacieux, minimaliste et tamisé, il replace l’exposition dans son contexte planétaire et à travers le temps.
Parallèlement aux textes d’introduction, une grande carte animée donne le contexte géographique.



 


un panorama architectural et émotionnel au travers de l’exemple de quatre sites : le site universel présente une architecture épurée : une allée est matérialisée par des colonnes alignées, tantôt totem signalétique et informatif tantôt vitrine de présentation parfois assise ou encore simple empreinte au sol. Chacun des quatre sites est constitué d’une colonne signalétique et d’une vitrine. Une colonne en appelle une autre, les dispositifs rythment et guident la visite d’un site vers le suivant. Tout autour se déroule un immense panorama animé, alternant quatre séquences propres à Khorsabad, Palmyre, le Krak des chevaliers et la mosquée des Omeyyades. Chacun des quatre films permet une visite panoramique des sites permettant au visiteur d’être immergé dans ces environnements partiellement inconnus et sublimes. 




un panorama historique et scientifique : le laboratoire des images, qui plonge le visiteur dans un espace plus intérieur, onirique : au croisement d’un cabinet de curiosités et d’une salle de musée, le laboratoire des images rassemble différents supports et techniques qui, depuis plusieurs siècles ont permis aux scientifiques, et aux artistes, d’étudier et de restituer auprès de leurs collègues et du grand public leurs connaissances et impressions des sites fouillés : sur des consoles périphériques et aux murs sont présentés plans, moulages, maquettes, toiles, ouvrages brochés, relevés, photos, autochromes… jusqu’aux techniques les plus récentes avec les campagnes d’observation par drones et l’utilisation de la réalité virtuelle. Cette dernière peut être expérimentée de façon interactive autour d’un dispositif central de réalité augmentée, faisant revivre la destruction de l’arche de Palmyre. En toile de fond du laboratoire, une galerie de séquences vidéos, des interviews d’anonymes et de personnalités, rappelle que le patrimoine mondial n’est pas qu’une affaire d’architecture, de sciences et de terrain, mais aussi de culture, de sociétés, et d’hommes.

 


Et pour vous mettre dans l'ambiance, écoutez la bande son de l'exposition, composée par Olivier Lafuma
 




Retrouvez également la musique de la bande annonce de l'exposition, composée également par Olivier Lafuma pour le film "Explorer of the mummy"

à lire aussi

Inscription à la newsletter

Voulez-vous vous inscrire à la newsletter ?