Langue

  • العربية
  • English
  • Français
  • Deutsch
  • Italiano
  • Portuguese, International
  • Русский
  • Español

La numérisation en 3D par l'agence photographique

mar, 13/12/2016 - 13:18 -- debout
L’Agence photographique de la Rmn - Grand Palais a mis au service de l’exposition "Sites éternels" son savoir-faire d’excellence pour la reproduction 3D d’œuvres d’art.
Trois œuvres emblématiques prêtées par le musée du Louvre ont été ainsi modélisées et seront présentées en introduction de chaque séquence du film de l’espace universel, faisant ainsi le lien entre les vidéos immersives et les œuvres réelles présentées au public.
Cette technique de numérisation 3D permet d’appréhender l’œuvre différemment, de l’observer sous toutes ses faces et d'en découvrir les multiples détails, comme par exemple le magnifique Bassin en métal incrusté au nom du sultan al-'Adil II, évoquant le Krak des chevaliers, dont le modèle 3D permet d'apprécier tous les ornements. 
 
Les développements des technologies numériques permettent ainsi la diffusion universelle de la connaissance de notre patrimoine culturel : la reproduction 3D d’œuvres d'art multiplie les possibilités de les faire découvrir et connaître en répondant aux besoins en nouveaux formats de contenus:
 
·         des musées, pour leurs activités de médiation avant, pendant ou après la visite et leurs activités de communication
 
·         des acteurs du développement de l’éducation artistique et culturelle
 
·         des éditeurs numériques (jeux vidéo, applications, e-éducation) et des producteurs audiovisuels (vidéo, film, documentaire etc)
 
·         des usages 3D innovants qui se développent rapidement comme la VR par exemple (pour Virtual Reality / Réalité Virtuelle)
 


Découvrez ci-dessous les trois oeuvres numérisées dans le cadre de l'exposition Sites éternels



Pour le site de Palmyre

Relief funéraire de Taimé et de la femme Hadira
1ere moitié du IIIe siècle après J.-C.
Palmyre (ancienne Tadmor), Syrie
calcaire, H: 43 cm, L. : 63 cm, Pr. : 18 cm
Paris, musée du Louvre, département des antiquités orientales


Ce relief funéraire rappelle ici la force du témoignage de l'objet archéologique et l'importance des collections des musées universels dans le partage de ce patrimoine commun.
Un homme au pantalon parthe et manteau romain boit dans une coupe ; à ses côtés une femme portant le vêtement traditionnel de Palmyre, arborant de multiples bijoux. Ce relief a sans doute servi de fermeture d'une niche d'une des tours funéaires.



Pour le site de Khorsabad 
Lion couché rugissant
vers 700 av. J.-C.
Khorsabad, trouvé fixé au dallage d'une façade du palais 
bronze
Paris, musée du Louvre, département des antiquités orientales

Ce bronze rappelle ici la force du témoignage de l'objet archéologique et l'importance des collections des musées universels dans le partage de ce patrimoine commun.
L'animal est couché sur un piédestal ; un anneau épais a été fixé sur son dos. Cette sculpture ne servait cependant pas de poids mais était sans doute fixée au sol à côté d'une porte du palais. Sa reproduction 3D ci-dessous permet d'appréhender l'oeuvre différemment et d'en découvrir les multiples détails en zoomant.

 



Pour le site du Krak des chevaliers
Bassin du sultan al-‘Adil II Ahmad ibn ‘Umar al-Dhaki al-Mawsili
Syrie, 1238-1240
métal (alliage cuivreux) martelé, décor gravé, incrusté d’argent et de pâte noire ; D. 47,5 ; H. : 18,5 cm
Paris, musée du Louvre, département des arts de l’Islam, Don Félix Doisteau, 1905
 
Réalisé pour un sultan, ce bassin est un bel exemple de la virtuosité des dinandiers syriens. Un décor très fin est réalisé grâce à des incrustations de plaques et de fils en argent. Les scènes représentées font écho aux activités de l’élite militaire : chasse, joutes et combats. L’intérieur du bassin évoque les divertissements plus raffinés offerts par la musique.
 

à lire aussi

Inscription à la newsletter

Voulez-vous vous inscrire à la newsletter ?