Langue

  • العربية
  • English
  • Français
  • Deutsch
  • Italiano
  • Portuguese, International
  • Русский
  • Español

Seydou Keïta : le sens du détail et de la scénographie

lun, 23/05/2016 - 12:10 -- celine
Novateur et fin portraitiste, Seydou Keïta sait anticiper les besoins de ses clients et c’est l’une des raisons de sa grande popularité. Le photographe malien accorde une importance de choix aux accessoires et à la mise en scène de ses modèles.
 

Chapeaux, bijoux, fleurs, étoffe, tissu wax en guise de fond mais aussi scooter, voiture ou encore transistor, Seydou Keïta fait preuve d’une imagination débordante pour magnifier comme il se doit les Bamakois venus taper à sa porte. « C’est quelqu’un qui aime les gens. Avec eux, il va mettre en œuvre une scénographie pour les rendre les plus beaux possibles, en prêtant une attention particulière au fond du tissu qu’il met derrière ses sujets et en choisissant avec eux des accessoires » explique Yves Aupetitallot, commissaire de l’exposition. 

En mettant à leur disposition ce laboratoire d’objets hétéroclites, il « contribue à la projection d’une identité visuelle et sociale idéalisée » ajoute-t-il. Son goût de la composition aidant, il permet ainsi à ses modèles d’être à la pointe de la mode et de montrer les signes extérieurs d’une richesse qu’ils n’ont pas toujours. En effet, en se faisant photographier près d’une voiture, produit européen par excellence, ils se réapproprient de manière symbolique une partie du pouvoir détenu par les colons. De plus, par le refus de la frontalité, il rompt avec les stéréotypes en vigueur à l’époque de l’Afrique coloniale. « Il faut toujours trouver des idées neuves pour plaire au client. Après tout, la seule chose qui l’intéresse, c’est de paraître sous son meilleur jour » dira Keïta à ce propos. 

Pauline Weber

à lire aussi

Inscription à la newsletter

Voulez-vous vous inscrire à la newsletter ?