Langue

  • العربية
  • English
  • Français
  • Deutsch
  • Italiano
  • Portuguese, International
  • Русский
  • Español

Tour de France des musées nationaux - musée national de la Préhistoire Les Eyzies-de-Tayac

jeu, 27/08/2015 - 11:04 -- celine
Le Tour de France, vous connaissez ? Bien sûr, mais celui que nous vous proposons ne va pas sillonner les routes de France en vélo, mais vous faire découvrir le réseau des musées nationaux...

Parce que la vie culturelle ne se limite pas seulement à Paris, après le château de Saint-Germain-en-Laye, continuons notre Tour de France des musées nationaux avec la quatorzième étape, le musée national de la Préhistoire à Les Eyzies-de-Tayac.




Histoire du musée

À la fois lieu de mémoire pour l’histoire de la Préhistoire, conservatoire d’objets, centre d’études et lieu de diffusion de connaissances en constante évolution, le Musée national de Préhistoire est, depuis sa création au début du XXème siècle, un lieu de référence pour les préhistoriens autant que pour les visiteurs. Situé à proximité des principaux sanctuaires de l’art pariétal inscrits au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO (grottes de Font-de-Gaume, Combarelles….), le musée abrite des collections exceptionnelles qui permettent de retracer plus de 400 millénaires de présence humaine.

Dès 1913, Denis Peyrony, infatigable chercheur à qui l’on doit la découverte de très nombreux sites, fait acheter par l’Etat les ruines du château des Eyzies afin de conserver, étudier et présenter sur place le patrimoine archéologique de la vallée de la Vézère. Cette région présente des intérêts majeurs, parmi lesquels la pérennité de son occupation tout au long de la Préhistoire comme zone refuge idéale pour les populations humaines et animales lors des épisodes glaciaires du quaternaire, des conditions de conservation remarquables et une haute qualité de la recherche scientifique. Par ailleurs, c’est là que l’Humanité fait apparaître sa capacité à l’expression symbolique, tant chez les Néandertaliens dans leurs premiers gestes funéraires (- 80 000) que chez l’Homo sapiens (homme moderne) avec l’apparition de l’art monumental sous ses différentes formes (- 35 000).

Inaugurée le 19 juillet 2004, l’extension conçue par l’architecte parisien Jean-Pierre Buffi a considérablement augmenté les capacités d’accueil de l’établissement et offre aujourd’hui aux publics les meilleures conditions de visite. Plus de 18 000 pièces sont en effet déployées sur une surface de près de 1 500 m² dans une muséographie entièrement nouvelle.

Exposition en cours : Signes de richesse - Inégalités au Néolithique (jusqu'au 15 novembre 2015)

Au cours de leur expansion en Europe occidentale (entre 6000 et 2200 av. J.-C.), les communautés du Néolithique ont développé l’agriculture et l’élevage, ainsi que de nouvelles techniques pour la fabrication des outils et des parures. À côté des productions locales et d’usage commun, il existe partout des objets magnifiques en matériaux très rares et souvent fabriqués avec des procédés complexes. Colliers, poignards, haches, bracelets, ont circulé sur de grandes distances comme le prouvent les analyses sophistiquées qui révèlent aujourd’hui des déplacements sur plusieurs centaines de kilomètres.

Découverts dans des aires culturelles différentes, ils ont servi à des pratiques très éloignées du domaine strictement utilitaire. Ils ont constitué des marqueurs de richesse et de distinction, à haute valeur symbolique, qui pouvaient être thésaurisés et utilisés dans les relations entre les élites ou avec les puissances surnaturelles. L’exposition invite à découvrir quelques-uns de ces “objets signes” en matières considérées, encore de nos jours, comme précieuses (jade, or, turquoise, jais ou jayet, etc.).



Retrouvez toutes les informations pratiques du musée nationale de la Préhistoire Les-Eyzies-de-Tayac

à lire aussi

Inscription à la newsletter

Voulez-vous vous inscrire à la newsletter ?