Langue

  • العربية
  • English
  • Français
  • Deutsch
  • Italiano
  • Portuguese, International
  • Русский
  • Español
A- A+
Regardez, lisez, écoutez

Picasso et Martin Kippenberger

mar, 02/02/2016 - 16:00 -- celine
Lorsque Kippenberger découvre en 1988 les photographies de Pablo Picasso prises par David Douglas Duncan, l’une d’elles le frappe particulièrement...

Elle montre Picasso, sur le perron de sa demeure cannoise, La Californie, arborant un monumental slip « kangourou ». Kippenberger devait faire du sous-vêtement « XXL » l’objet de sa déférence, de son identification à Pablo Picasso. Le nom de son lieu de retraite favori, l’hôtel Élite, le conduit à réinterpréter le célèbre calendrier produit chaque année par l’agence de mannequins du même nom. Top model très approximatif, Kippenberger se photographie vêtu d’un caleçon proportionné à ses formes généreuses. Ces photos, quelque temps plus tard, sont transposées dans une série de peintures de grand format. Une nouvelle série de photographies de Duncan est à l’origine du second hommage que Kippenberger rend à Picasso. Postérieures au décès du peintre espagnol, elle montre son épouse, Jacqueline, accablée par la mélancolie. Elles inspirent à Kippenberger une série de dessins aux crayons de couleur, transposés eux aussi par la suite en peinture.

à lire aussi

Inscription à la newsletter

Voulez-vous vous inscrire à la newsletter ?