A- A+
Vous recherchez «seydou keita»

Rechercher

Cycle « Vivre à Bamako » En collaboration avec la Cinémathèque Afrique de l’Institut français O Ka - Notre maison de Souleyman Cissé, 2015, avec Magnini Koroba Cissé, Aminata Cissé, Badjénéba Cissé, et M'ba Cisse, 1h40

Inna Modja : le live

Le magazine

Pour accéder directement à une chanson :   00:07 TONO 01:27 DIARABY 05:42 WATER 12:00 TOMBOUCTOU 17:45 BOAT PEOPLE 24:28 KANA TA 28:47 BUFFALO STANCE   L’exposition Seydou Keïta est ouverte jusqu’au 11 juillet 2016 au Grand Palais.

- Bonjour Aline, pouvez-vous vous présenter, nous parler de vous et de votre travail ?

Cycle « Vivre à Bamako »En collaboration avec la Cinémathèque Afrique de l’Institut français  Rapt à Bamako - Ils sont fous ces adultes De Cheick Oumar Sissoko, une adaptation du roman « Rapt à Bamako » de Marie-Florence Ehret et Mandé Alpha Diarra, 2014, 1h50

Que ce soient dans ses techniques photographiques ou dans la manière dont il les met en oeuvre, Seydou Keïta a l’art d’innover. Et l’une de ses innovations majeures a été d’utiliser des fonds en tissu qui accrochent le regard et subliment le modèle.

Dès le milieu des années 80, il offre un autre regard sur l’art contemporain africain et sud américain en co-commissionnant « les Magiciens de la Terre ».

Projet Fondation Paris-Dauphine : le samedi 21 mai 2016 c’est la Nuit des Musées !  

Un printemps éclectique et haut en couleurs vous attend au Grand Palais. Découvrez le programme et réservez dès à présent votre visite.

Cette année, oubliez le macramé, les colliers de nouilles ou le sable en bouteille, faites réellement plaisir à votre maman et emmenez-la rencontrer Amadeo de Souza-Cardosa, Huang Yong Ping, Seydou Keïta, faites-lui perdre la tête dans Carambolages et finissez en sérénité en Corée.

Inscription à la newsletter

Voulez-vous vous inscrire à la newsletter ?