Qu'est-ce qu'une épée et plus ?

Qu'est-ce qu'une épée et plus ?

5 July 2012
|

Définition

L'épée est une arme blanche de combat ne servant qu'à une seule personne. Sa lame en métal mesure entre 60 à 100 cm de long.

Les premières épées: du bronze au fer

 Les premières épées apparaissent avec le travail des métaux, au début du deuxième millénaire avant J.-C.
Les hommes utilisent d'abord le cuivre et l'étain. Ils fondent ces métaux et les allient pour obtenir du bronze. Cet alliage est coulé dans un moule à la forme de l'objet voulu.

epeebronze-2.jpg
Épée du bronze final II- III (12e-10e siècle av. J.-C.). Bronze, 77,1 cm. Paris, musée du Louvre © RMN / Hervé Lewandowski
 

Puis, dès le XIIe siècle avant J.-C. — XVe siècle chez les Hittites d'Anatolie (Turquie) —, le fer trouvé à l'état naturel (minerai de fer) va remplacer progressivement le bronze (moins résistant) pour la fabrication des outils et des armes. Le fer n'est pas moulé mais forgé (martelé).

epeefertene.jpg
Épée et son fourreau. Âge du fer, la Tène I. Lac de Neuchâtel (Suisse). Saint-Germain-en-Laye, musée d'archéologie nationale © RMN / Droits réservés
Pour fabriquer une bonne épée, il faut du minerai de fer

Le minerai de fer trouvé à l'état naturel est chauffé afin de retirer les impuretés. La loupe (masse de métal) est récupérée en bas du "bas fourneau" (four). Elle contient du fer en grande partie et du carbone. La loupe doit être martelée pour rendre le métal plus homogène et résistant (en alliant le fer et le carbone, on obtient un acier plus résistant). Au Moyen âge, la construction de nombreux moulins à eau va permettre de facilité le martelage de ce métal.

 

 

C'est en forgeant qu'on devient forgeron

Cette phrase est devenue une expression couramment utilisée pour expliquer qu'à force de pratiquer sa spécialité on devient bon dans son domaine. Forger une épée est une lourde responsabilité. Et c'est, en effet, dans la durée et la répétition qu'un forgeron fabrique un bon fer et donc une arme de bonne qualité.


Le forgeron est un personnage très important dans la société médiévale. Il doit parfaitement maîtriser la technique de la métallurgie (travail du métal) pour fabriquer des épées de qualité, car la vie de son propriétaire en dépend. Certains ont signé les épées qu'ils ont forgées : Gicelin, Alpais, Gislebertus, Ingelrii, Ulfbergh sont quelques noms, entre autres, qui nous sont parvenus gravés sur les lames qu'ils ont martelées.
 

artdeforgercat91.jpg
Tapisserie : Art de forger, « Tubalcain et Giohargus » Pays-Bas du Sud, premier quart du XVIe siècle. Laine, H. : 260 cm ; l. : 257 cm. Paris, musée de Cluny – musée national du Moyen Age. © Photo RMN / Gérard Blot / Christian Jean.

 

 

« TubalCaïn, qui forgeait toute espèce d’instruments tranchants d’airain et de fer » (Genèse 4, 22) est l’ancêtre de ces innombrables forgerons d’épées qui sont, pour le Moyen Âge, à quelques exceptions près, restés dans l’anonymat. (Extrait du catalogue de l'exposition).

 

 

 

 

 

 

 

"Noble défenseur" jamais sans ton épée !

cat76_saintvictorchevauchant.jpg
Saint Victor chevauchant
Maître de la Mazarine. Paris, vers 1413. Peinture sur parchemin, H. : 29 cm ; l. : 21 cm Châteauroux, médiathèque Equinoxe, ms. 02, fol. 237.

Au Moyen Âge , l'épée devient une arme indispensable au chef de guerre, au chevalier et au soldat. L'épée a une grande valeur pour son propriétaire qui ne s'en sépare jamais.

L'épée est utilisée dans les batailles comme arme d'attaque et comme arme de défense. Elle est l'arme qui blesse et qui protège. Elle est la plus légère des armes, transportable et dissuasive, tenant l'adversaire à bonne distance.

 

 

 

 

 

 

 

signature_gicelin.jpg
Épée de Gicelin : détail de l’inscription Gicelin me fecit. Europe de l’Ouest, première moitié du XIe siècle. Oakeshott type XI Alliage ferreux. Hambourg, Museum für Hamburgische Geschichte

Qualité d'une épée

Afin que son propriétaire, lors d'un combat, ait toutes ses chances de rester en vie, outre de savoir bien s'escrimer, son épée doit être :légère équilibrée d'un assemblage fiable durable tranchante non cassante rigide et souple à la fois La qualité du métal est très importante.

 

Les différentes parties d'une épée

Une épée est composée de quatre parties:
Le pommeau, la poignée, la garde, la lame.

Chacune de ces parties est importante et possède aussi une valeur symbolique. Dans la société médiévale, l'épée représente des valeurs morales, des vertus comme la sagesse, le courage, la force et la justice que ses différentes parties symbolisent :

partie_epee010a08-533363.jpg
Épée italienne à monture dorée, XVe siècle, Italie du Nord. Alliage ferreux, bois cuir et or. L.: 124,1 cm; l.: 33,5 cm. Paris, musée de Cluny-musée national du Moyen Âge

 

  • pommeau: force
  • poignée:sagesse
  • garde:courage
  • lame: justice


Pour ces raisons l'épée est la seule arme avec laquelle
les "nobles défenseurs" recevaient "l’honneur de chevalerie".

Keywords
Read also

Exhibitions postponed

Article - 1 April 2020
Due to the Coronavirus, the Grand Palais is temporarily closed, and our upcoming exhibitions have been postponed (Pompeii and Noir & Blanc a photographic aesthetic).

Greco - book your ticket

Article - 31 January 2020
This retrospective is the first major exhibition in France ever to be dedicated to this artist.
Browse magazine