La peinture de Renoir

La peinture de Renoir

4 Julio 2012
|

JP-Artistes-Monet-11-561227.jpg
Pierre-Auguste Renoir (1841-1919) Bal au Moulin de la Galette, Montmartre, 1876 Huile sur toile, H. 131 ; l. 175 cm Paris, musée d’Orsay, legs Gustave Caillebotte, 1894 © photo RMN (Musée d'Orsay)

De 1869 à 1881, Renoir est l’un des principaux représentants du mouvement impressionniste dont les peintures sont composées de touches de couleur, posées en petites virgules, où le noir et la ligne n’existent pas. Pendant cette période, il peint des scènes de la vie moderne populaire et mondaine, des portraits, des paysages. À partir de 1880, Renoir commence à modifier sa manière de peindre. Il se détache des impressionnistes ; son style devient plus classique.

 

En 1881, son voyage en Italie l’encourage dans ce changement. À Rome, il est en admiration devant les fresques de Raphaël, célèbre artiste de la Renaissance italienne (XVIe siècle). Il dessine le contour des formes à la manière d’un autre célèbre artiste, du XIXe siècle français : Jean Auguste Dominique Ingres. Cette période, de 1881 à 1888 est appelée la « période ingresque » ou la « Manière aigre » car sa palette prend des couleurs plus acides : bleues, vertes et jaunes. Le chef d’œuvre de cette période est Grandes Baigneuses, 1884-1887, conservé à Philadelphia (USA), au Museum of Art.

 

À partir de 1888, Renoir change encore les couleurs de sa palette. Elles deviennent plus « douces et légères » dit-il dans une lettre à son marchand Durand-Ruel. C’est la période dite « nacrée » ; la gamme de couleur est composée de blancs et de roses (Jeunes filles au piano, 1892). Renoir parle ainsi de cette peinture : « Ce n’est rien de nouveau mais une suite aux tableaux du XVIIIe siècle. Je ne parle pas des bons, c’est pour vous expliquer à peu près ma facture nouvelle et dernière, Fragonard en moins bien. »

Pierre-Auguste Renoir (1841-1919), 1892 Baigneuse, 1892 Huile sur toile ; H. 80cm ; l.64 cm Paris, collection Durand-Ruel

Pierre-Auguste Renoir (1841-1919), 1892 Baigneuse, 1892 Huile sur toile ; H. 80cm ; l.64 cm Paris, collection Durand-Ruel

Renoir se rapproche pendant cette période des peintres français du XVIIIe siècle : Fragonard, Watteau, Hubert Robert… Il déguise ses modèles. Il les costume en danseuse, en musicien, en torero espagnol, en clown…

 

JP-Artistes-Renoir-85-001468.jpg
Pierre-Auguste Renoir (1841-1919) Femme jouant de la guitare, 1896-1897 Huile sur toile ; H. 81 cm ; l. 65 cm Lyon, musée des Beaux Arts © Photo RMN / Claude Gaspari

Pierre-Auguste Renoir (1841-1919) Femme jouant de la guitare, 1896-1897 Huile sur toile ; H. 81 cm ; l. 65 cm Lyon, musée des Beaux Arts © Photo RMN / Claude Gaspari

Renoir observe les œuvres de Rubens et de Titien en particulier. Il veut rendre le modelé des corps par la couleur. C’est cela qu’il observe dans les tableaux de ces maîtres.
JP-Artistes-Renoir-99-015184.jpg
Les Baigneuses, 1918-1919 Huile sur toile, H. 110 cm ; l. 160 cm Paris, musée d’Orsay © Photo RMN (musée d’Orsay)

Les Baigneuses, 1918-1919 Huile sur toile, H. 110 cm ; l. 160 cm Paris, musée d’Orsay © Photo RMN (musée d’Orsay)

En 1903, Renoir s’installe à Cagnes-sur-mer où il achète un terrain, aux Collettes. Il y fait construire sa maison et son atelier. Est-ce cet endroit qui va lui inspirer une nouvelle peinture ? Il représente de nombreuses baigneuses aux formes généreuses, au milieu de la nature, sans trace d’éléments de la société moderne. Il dit qu’il veut peindre « le paradis des dieux » grecs (Jugement de Pâris, 1908). Pendant cette période, il a une prédilection pour le rouge qui domine sur sa palette de couleurs.
JP-Artistes-Renoir-06-502618.jpg
Pierre-Auguste Renoir (1841-1919) Le Clown, 1909 (Claude, fils de Renoir) Huile sur toile H. 120 cm ; l. 77 cm Paris, musée de l’Orangerie © RMN / Franck Raux

Pierre-Auguste Renoir (1841-1919) Le Clown, 1909 (Claude, fils de Renoir) Huile sur toile H. 120 cm ; l. 77 cm Paris, musée de l’Orangerie © RMN / Franck Raux

Il peint aussi les membres de sa famille ou des amis dans leur intimité.
Pierre-Auguste Renoir (1841-1919) Coco, vers 1907-1908 Buste bronze, fonte Valsuani H. 37 ; l. 20 ; pr. 20 Paris, musée des Beaux-Arts de la ville de Paris
Pierre-Auguste Renoir (1841-1919) Coco, vers 1907-1908 Buste bronze, fonte Valsuani H. 37 ; l. 20 ; pr. 20 Paris, musée des Beaux-Arts de la ville de Paris
Renoir sculpteur Renoir n’est pas seulement un peintre. Dans les vingt dernières années de sa vie, installé aux Collettes et avec l’aide d’assistants — car, avec l’âge, son corps et ses mains sont paralysés par la polyarthrite — Renoir sculpte aussi. Il s’inspire des sculptures antiques comme la célèbre Vénus de Milo conservée au musée du Louvre. Il sculpte en bas-relief et en ronde-bosse des portraits (ses enfants), des figurines nues (Petit forgeron, Joueuse de tambourin
Mots-clés