Carte d'identité František KUPKA

Pionnier de l'art abstrait
4 mai 2018
|

Carte d'identité

Autoportrait de Kupka
František Kupka (1871-1957)
Autoportrait, 1905-1906
Huile sur toile, 65 x 65 cm Prague, Národní galerie v Praze.
© Adagp, Paris, 2018


Nom de naissance : Kupka
Prénom : František
Nom d’artiste : Kupka
Date de naissance : le 22 septembre 1871
Lieu de Naissance : Opočno, en République tchèque
Nationalité : Tchèque

Professions : 
Artiste peintre, mais aussi dessinateur et caricaturiste.

Signature de Kupka, vers 1922. À l'encre de Chine et gouache sur papier. Dimensions 26,9 × 21,4 cm. Document conservé à  Prague, au Kunsthalle
Signature, vers 1922 Encre de Chine et gouache sur papier 26,9 × 21,4 cm Prague, Kunsthalle

Il signe ses œuvres de son nom de famille : Kupka
 

Côté famille 
František Kupka naît en 1871 à Opočno, en Bohême. À cette date, la Bohême fait partie de l'Empire austro-hongrois (1867-1918) de  la dynastie des Habsbourg .
La Bohême forme, aujourd’hui, depuis le 1er janvier 1993, et avec la Moravie, la République tchèque.
Sa famille est d’origine modeste. 
Sa mère, Josefa Špaková, élève 5 enfants. Frantisēk est l’ainé. 
Elle décède en 1881 alors que František a 10 ans.
Son père, Václav Kupka, est clerc de notaire. Il se remarie en 1882

Formation, premières expériences
Enfant, František apprend à dessiner avec son père et montre un réel talent artistique.
Sa scolarité n’est pas très bonne depuis la mort de sa mère et le remariage de son père. 

À 12 ans, en 1883, il part vivre dans le village d’Olešnice, à l’est de la Tchécoslovaquie, chez un meunier du nom de Vogel. Il y apprend l’allemand et continue son éducation.

À 13 ans, en 1884, il est envoyé comme apprenti auprès d’un maître sellier, Josef Šiška. C’est une rencontre heureuse pour l’adolescent. 
Il apprend à broyer des couleurs dans un atelier de peinture à Domazlice

À 16 ans, en 1887, il quitte sa famille pour voyager en Bohème.

À 17 ans, en 1888, il suit des cours de dessins à l’école de Jaroměř, il est élève du peintre Alois Studnička (1842-1927).

JP_CI_kupka_carte.png
Carte des lieux où vécut František Kupka

De 18 à 21 ans, de 1889 à 1891, František s'installe à Prague. Il s'inscrit à l'école des beaux-arts, dans la section de peinture historique et religieuse du professeur František Sequens. 
Parallèlement, il gagne sa vie comme médium et donne des cours de dessin. 
Il s'intéresse aux scènes folkloriques et les représentent. 

Il obtient son diplôme en de l'académie de Prague le 22 août 1891.

À 22  ans, en 1892, inscrit à école des beaux-arts de à Vienne, en Autriche, il étudie sous la direction de August Eisenmenger, un peintre d'histoire bien connu.

Il découvre, pendant ses années, les mouvements artistiques du Sécessionnisme et de l’Art Nouveau à Vienne. Ces mouvements renforcent ses choix esthétiques, ceux appris à Prague : spiritualité, forme, couleur, représentation d'une nature imaginée et non réaliste. 

Il s'intéresse à la philosophie, à la littérature, à diverses sciences comme l'astronomie, l'anatomie, la chimie, l'histoire naturelle et s'initie à l'occultisme.

Il tente le prix de Rome mais échoue. 

à 23 ans, En 1893, il passe quelque temps dans la communauté créée par le peintre et « Naturphilosoph » allemand Karl Wilhelm Diefenbach, à Hütteldorf (banlieue de Vienne). František cultive son physique et suit un régime végétarien.

à 24 ans, en 1894, il peint, avec son ami tchèque Miloš Maixner, pour le Kunstverein de Vienne, un tableau aujourd'hui perdu: Le Dernier Rêve de Heine mourant.
Exposé à Vienne, le tableau retient l’attention de l’impératrice d'Autriche, plus connue sous le nom de l'Impératrice « Sissi ».

À partir de ce moment, l’aristocratie autrichienne commande plusieurs portraits à Kupka.

Il donne aussi des cours de dessin. Il rencontre Maria Bruhn, une styliste danoise plus âgée que lui.

Il effectue un premier séjour à Paris.

 

Mots-clés
A lire aussi
Tout le magazine