Dans le jardin de Pierre Bonnard

Saurez-vous trouver les quatre oiseaux errant sur le chemin ? Ils disparaissent presque dans ce jardin méditerranéen, coloré et foisonnant. Coline Zellal, commissaire de l’exposition Jardins au Grand Palais, décrypte pour nous cette œuvre de Pierre Bonnard.
28 avril 2017
|
Coline Zellal
© Adagp, Paris, 2017 Musée d'Art Moderne / Roger-Viollet


Jardins ouvriers, jardins de fermes ou jardins publics : Pierre Bonnard explore, tout au long de sa vie, les différents modèles que lui offrent les déclinaisons du jardin.

En 1936, celui qu’il peint est méditerranéen. La flore en témoigne, depuis les feuilles du laurier à gauche de la composition jusqu’à l’oranger en fond de perspective. 
 
L’œuvre est d’abord le portrait d’un lieu : le Bosquet, la villa qu’il acquiert sur les hauteurs du Cannet en 1926 et dont il aménage les terrains adjacents. Le sujet traité par Bonnard est double et son jardin foisonnant est aussi travail sur la couleur. Les branchages s’entremêlent et la superposition des massifs vient troubler les effets de perspective, faisant presque disparaître les quatre oiseaux sur le chemin. La confusion est renforcée par la large palette employée par Bonnard, tout comme par la multitude des effets picturaux – depuis l’aplat coloré jusqu’à la touche, en passant par les jeux de contours. 
 
Dans un temps où ses correspondances avec Henri Matisse s’intensifient, Pierre Bonnard pense le traitement de la couleur comme un combat, dans lequel la volonté de l’artiste fait face aux lois propres à l’espace pictural :
 
 « Le principal sujet, c’est la surface qui a sa couleur, ses lois, par-dessus les objets. On parle toujours de la soumission devant la nature. Il y a aussi la soumission devant le tableau.» 
 
Au milieu du foisonnement, la diagonale du chemin, qui structure aussi bien l’espace représenté que la composition, incarne alors peut-être la main de l’artiste, qui trace sa voie dans l’espace représenté comme dans la matière picturale.
 
 

Exposition Jardins
Grand Palais, jusqu'au 24 juillet 2017

Réservez votre billet ICI
Mots-clés
A lire aussi

Par la fenêtre ouverte

- 13 septembre 2013
La fenêtre est l'un des thèmes récurrents de l'histoire de la peinture : avec Matisse et Bonnard, elle devient une métaphore de la peinture elle-même.

Le Grand Atelier du Midi : l'exposition

- 27 juin 2013
Découvrez en quelques minutes, la présentation de l'exposition le Grand Atelier du Midi en compagnie de ses commissaires Bruno Ely (musée Granet, Aix-en-Provence) et Marie-Paule Vial (Palais Longchamp, Marseille).
Tout le magazine