De la couleur !

Les hommes et femmes de l'Antiquité aimaient les couleurs.
5 juillet 2012
|

Au Ier millénaire avant J.-C., la vie urbaine se développe. Les capitales naissent (Athènes, Rome).

De prestigieux monuments sont construits : temples, palais, demeures somptueuses… Tous ces bâtiments sont décorés et colorés, habillés de fresques, de mosaïques, de tentures.

Fresque à la femme assise jouant de la lyre-Etats-Unis, New-York (NY), The Metropolitan Museum of Art
Fresque à la femme assise jouant de la lyre,  vers 40-30 avant J.-C. Rome. fresque 186,7 x 86,7 cm. Etats-Unis, New-York (NY), The Metropolitan Museum of Art
temple T à Sélinonte en Sicile, restitution
Temple T à Sélinonte (Sicile) : élévation, restitution de la façade principale- Hittorf Jacques-Ignace (1867-1890). Paris, musée d'Orsay. 
Photo © RMN-Grand Palais (musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski

 

 

 

 

 

 

 

 

Les statues qui les ornent sont rehaussées de couleurs. Le peintre antique utilise de nombreux pigments : noir, blanc, rouge, jaune, bleu, vert. Il faut imaginer l’Antiquité tout en couleurs !
La couleur peut aussi être apportée par le choix des pierres qui la composent, comme pour cette statue qui est sculptée dans de l'albâtre et de marbres de couleur.

Maure, dit "Le Moro". empire romain (27 av. J.-C. - 0476 ap. J.-C.  Paris, musée du Louvre
Maure, dit "Le Moro". Empire romain (27 av. J.-C. - 0476 ap. J.-C.- restaurée au 17e siècle par Nicolas Cordier.  Paris, musée du Louvre. Photo © Musée du Louvre, Dist. RMN-Grand Palais / Hervé Lewandowski

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les couleurs ont un sens pour les peuples de l'Antiquité.
Par exemple, chez les Égyptiens, le bleu lapis-lazuli symbolise le cosmos, il représente la voûte céleste, la nuit, les profondeurs.
Chez les Romains, sous l'Empire, le rouge pourpre est réservé aux Césars, il est symbole de pouvoir. 
Chez les peuples que les Romains appellent "barbares" le bleu sombre sert à se peindre le corps, comme chez les Pictes (Écosse), afin d'effrayer leurs adversaires.

Mots-clés
A lire aussi

Le sculpteur, maître de la matière

- 5 mai 2018
La sculpture en pierre qui a résisté aux aléas du temps est mieux connue que la sculpture en bois, matière périssable, ou en bronze, métal souvent refondu pour d’autres usages.
Tout le magazine