Découvre Irving Penn

8 janvier 2018
|

Un des plus grands créateurs du XXe siècle.
Il a porté la photographie au rang de la peinture moderne.

 

CARTE D'IDENTITÉ

Irving Penn Picture of Self [Autoportrait] Cuzco, 1948, épreuve gélatino-argentique 34 × 26,4 cm © Condé Nast G
NomPenn
PrénomIrving

Date de naissance : 1917

Lieu de Naissance : Plainfield, New Jersey, USA

Nationalité : américaine

Professions photographe, dessinateur, peintre.

Marié: à Nonny Gadner, en 1942, à New York (divorce en 1943), puis à Lisa Fonssagrives en septembre 1950


 

 
SON ENFANCE, SES ÉTUDES, PREMIERS JOBS

Irving Penn est né le 16 juin 1917 à Plainfield, dans le New Jersey.

Ses parents d'origine Lituanienne arrivent aux États-Unis d'Amérique en 1908 pour Chaim Michelsohn, son père, et en 1910 pour Sonia Freda Greenberg, sa mère.
Son père est horloger dans son pays d'origine et bijoutier dans le New Jersey, à Plainfield. 
Il change de nom et se fait appeler Harry William Penn.  

Fratrie: Irving a un frère cadet Arthur Hiller Penn (1922-2010), futur célèbre réalisateur américain des films The Miracle Worker [Miracle en Alabama], Le train, Bonnie and Clyde, little Big Man, entre autres.

À 8 ans, en 1925,  il vit à New York avec sa mère et son frère, suite au divorce de ses parents.

À 13 ans, en 1930, il étudie le graphisme, la typographie et l'impression de luxe au Abraham Lincoln High school à Brooklyn, auprès du professeur Leon Friend connu pour être passionné de design graphique et avoir formé de nombreux futurs désigners, directeurs artistiques, illustrateurs, typographes et photographes issus de milieux sociaux défavorisés. 

À 15 ans, en 1932  il part vivre avec son père à Philadelphie où il  étudie l'art auprès de Charles McCann à l'Olney High School. 

À 16 ans, de 1933 à 1934, il conçoit et dirige la publication de l'annuaire de l'école. 

À 17 ans, en 1934, il entre à l'université, à la Pennsylvania Museum and School of Industrial Art (aujourd'hui University of the Arts).

À 19 ans, en 1936, il étudie auprès d'Alexey Brodovitch (1898 Russie-1971 France), grand directeur artistique (Harper's bazaar magazine), designer graphique et photograph, dans son Design Laboratory (laboratoire de Design). 

Son frère Arthur rejoint Irving et son père. 

À 20 ans, en 1937, il devient l'assistant de Brodovitch à Harper's Bazaar et travaille sur d'autres projets de design graphique à New York. 
Ses dessins sont publiés dans le magazine Harper's Bazaar.

de 21 à 24 ans, de 1938 à 1941, il travaille comme directeur artistique au Junior league Magazine et dans le grand magazin Saks Fifth Avenue à New York.

 
SES DÉBUTS DANS LA PHOTOGRAPHIE
À 21 ansété 1938,  avec sa première paie reçue de la publication de ses premiers dessins dans le magazine Harper's Bazaar, il s'achète un appareil photographique de marque Rolleiflex à bi-objectif, de format carré 6x6.
 
Irving Penn (1917-2009) « Ta Tooin (The Bowery) », New York, vers 1939, épreuve gélatino-argentique, 24,1 x 19,1 cm. ©The Irving Penn Foundation


À 25 ans, en 1942, alors qu'Irving et sa femme Nonny vivent au Mexique, à Coyoacan depuis 1941, Irving se consacre à la peinture et à la photographie.
En octobre 1942, il publie sa première photographie Shop Window, Mexico dans VVV, forum d'échange pour surréalistes en exil.

À 26 ans, en juin 1943, Alexander Liberman, directeur artistique du magazine Vogue, embauche Irving Penn pour concevoir les couvertures et l'encourage à faire ses propres photographies.  
1er octobre 1943, la première photographie en couleurs d'Irving Penn est publiée et fait la couverture de VogueSa carrière de photographe professionnel démarre.
 
SES PREMIÈRES SÉRIES
En novembre 1943, Série des Portraits avec symboles (Portraits with Symbols), Irving prend en photo des célébrités du monde des arts comme Ingrid Bergman, Danny Kaye, Dorothy Parker, Orson Welles, etc.
Août 1944, ses premières photographies de mode paraissent dans Vogue.
 
PENDANT LA SECONDE GUERRE MONDIALE : ENGAGEMENT HUMANITAIRE EN EUROPE

En août 1944, il s'engage dans l'Américan Field Service. Il est conducteur d'ambulance en Italie, en Yougolasvie et en Autriche. 
 

Mi-juillet 1945 : il est muté en Inde.
Novembre 1945 : Afrique du Nord et Angleterre.
RETOUR AUX USA ET  DÉBUT DE SA CARRIÈRE DE PHOTOGRAPHE

En 1946, Irving retourne chez Vogue il photographie des portraits de personnalités du show bizz et d'artistes comme Alexander Calder (artiste sculpteur et peintre). 
Portrait
Irving Penn (1917-2009), Salvador Dali, New York, 1947, printed 1947. Gelatin silver print; Image: 23.6 x 19.7 cm © The Irving Penn Foundation
En 1947, en studio, entre deux murs formant un angle ou sur fond de vieux tapis, il photographie d'autres personnalités, tu as certainement déjà entendu les noms de Max Ernst (peintre et sculpteur), Groucho Marx (comédien), Salvador Dali (artiste peintre), et bien d'autres. 

Tout au long de sa carrière irving photographie des personnalités pour les magazines.


Il photographie aussi des natures mortes modernes qu'il compose lui-même.

Comme les grands peintres des siècles passés, il applique à la photographie les grands genres de l'Histoire de l'Art. 
Nature morte
Irving Penn (1917-2009) « After-Dinner Games [ Jeux pour après-dîner] », New York, 1947,Dye transfer, 1985, 56,5 x 46 cm. © Condé Nast
Irving Penn (1917-2009) « Rochas Mermaid Dress (Lisa Fonssagrives-Penn) [Robe-sirène Rochas (Lisa Fonssagrives-Penn)] », Paris, 1950, épreuve au platine-palladium, 1980, 50,5 × 50,2 cm. © Condé Nast

Mode




En mai 1947, il photographie «les douze mannequins les plus photographiées».

C'est à cette occasion qu'il rencontre la top-modèle et ancienne danseuse suédoise Lisa Fonssagrives qui sera sa compagne et modèle.

En 1948, ses travaux sont exposés à In and Out of Focus exposition du Museum of Modern Art (MoMA) de New York

Au Pérou, à Cuzco, à l'occasion d'un reportage, il monte un studio pour prendre en photographie les habitants de la région. 

Portrait
Irving Penn (1917-2009)« Cuzco Children [Enfants de Cuzco] », 1948, épreuve au platine-palladium, 1968, 49,5 x 50,5 cm. ©Condé Nast

1950, À Paris, Penn fait des photographies de haute couture avec Lisa comme modèle, ainsi que des portraits et des photographies pour sa série des Petits Métiers [Small Trades], assisté d’Edmonde Charles-Roux (rédactrice en chef du Vogue français) et de Robert Doisneau, photographe français. Il poursuit cette série à Londres, à Chelsea.

 
Irving Penn (1917-2009) « Fishmonger [Poissonnier] », Londres, 1950, épreuve au platine-palladium, 1976, 50,2 x 37,8 cm, New York, The Metropolitan Museum of Art.
 
RECONNAISSANCE ET DIFFUSION

En 1960, le premier livre de irving Penn est publié : Moments Preserved [Moments]

En 1961, il travaille aussi pour Look et Show deux autres magazines et revend ses reportages à l'étranger. 
 

1961-1963, le MoMA (grand musée américain à New York) présente trente photographies de Penn. L'exposition sera reproduite à la Smithsonian Institution et dans d’autres musées des États-Unis.


En 1965, il travaille pour des spots télévisés de grandes marques. 
 
Irving Penn (1917-2009) "Single Oriental Poppy [Pavot Single Oriental]" New York, 1968 dye transfer, 1989 55,6 x 43,5 cm The Metropolitan Museum of Art, New York, Promised Gift of The Irving Penn Foundation © The Irving Penn Foundation
Pendant les années 60, Irving voyage beaucoup pour ses reportages, au Portugal, en Écosse, en Autriche,  au Japon, en Suède, en France, en Angleterre, en Crète en Espagne (gitans), en Italie, au Népal. 

En automne 1966, Irving fabrique un studio de voyage pliable en forme de tente et envisage de se rendre en Afrique. 
 
L'AFRIQUE


L'Afrique connaît un mouvement accéléré de décolonisation ; de nombreux pays proclament leur indépendance.


Irving Penn va s'y rendre plusieurs fois, pour Vogue

En 1967, Le photographe part avec son studio portatif et se rend au Dahomey, totalement indépendant depuis 1960 (aujourd'hui République du  Bénin).

En 1969, il se rend au Cameroun.

En mai 1970, il se rend en Nouvelle Guinée.
 
Portraits  

Au Dahomey
 
Irving Penn (1917-2009), "Three Dahomey Girls", One Standing [Trois jeunes filles du Dahomey, une debout] 1967 épreuve au platine-palladium, 1973 47,3 × 47 cm The Metropolitan Museum of Art, New York, Promised Gift of The Irving Penn Foundation © The Irving Penn Foundation















 

L'exposition En Dahomey (1967), du16 octobre 2004 au 17 janvier 2005, est présentée au Museum of Fine Arts d'Houston (USA), puis à Paris (France) et à Tokyo (Japon).

En Nouvelle-Guinée
 
Irving Penn (1917-2009) Tribesman with Nose Disc [Membre d’une tribu avec disque nasal] Nouvelle-Guinée, 1970 épreuve gélatino-argentique, 2002 39,4 x 39,1 cm The Metropolitan Museum of Art, New York, Promised Gift of The Irving Penn Foundation © The Irving Penn Foundation





 

Années 70: il voyage en Europe ( Italie, Portugal) et au Maroc
Il effectue de plus en plus de tirages au platine-palladium

En 1972, Il collectionne des mégots de cigarettes en vue de les photographier avec une lentille de microscope. Le tirage l’occupe pendant quinze mois.

Irving Penn (1917-2009) « Cigarette No. 37 [Cigarette no 37] », New York, 1972, épreuve au platine-palladium, 1975, 59,7 x 44,1 cm.
Novembre 1974,  une sélection de ses travaux est publiée dans Worlds in a Small Roomphotographe de studio ambulant.
 ARCHÉOLOGIE
Objets de la rue [Street Material]
Tirages au platine-palladium
Irving Penn (1917-2009) "Deli Package" [Emballage Deli], New York, 1975, épreuve au platine-palladium, 1976, 40,3 × 52,7 cm. Irving Penn Foundation
1975,  objets de la rue : Irving commence à ramasser ce qu'il trouve dans la rue comme des paquets écrasés –objets de la société de consommation.

1979-1980, avec une chambre photographie, 30 x 50 cm, il photographie la série de natures mortes et l'appelle Archéologie.
 

En 1980, publication un livre : Flowers, regroupant des photographies prises entre 1967 et 1973.

En 1983,  il photographie des créations d’Issey Miyake (grand couturier japonais) pour Vogue.
 

CONSÉCRATION: PREMIÈRE RÉTROSPECTIVE

12 septembre-27 novembre 1984, cent soixante photographies de Penn sont présentées au Museum of Modern Art. L’exposition tournera aux États-Unis, puis dans de nombreux pays jusqu’en 1989 : Japon, France, Angleterre, Espagne, Allemagne, Suède, Danemark, Suisse, Israël et Italie.

 

Vers 1985, il a 68 ans, le photographe se remet à la peinture et au dessin technique qu'il va pratiquer régulièrement.

1986, il va à Prague en compagnie de Lisa. Il début une nouvelle série : Architecture

de crânes [Cranium Architecture], crânes d’animaux photographiés au  Národní Muzeum. 
Il exposera son travail en 1988 à la galerie Pace/MacGill à New York

1988, Il continue à travailler avec le grand couturier japonais Issey Miyake. Un ouvrage est publié de cette collaboration : Issey Miyake. Photographies d'Irving Penn, puis un autre, en 1999Irving Penn Regards the Cork of Issey Miyake.
Irving Penn (1917-2009) Two Miyake Warriors [Deux guerriers Miyake] New York, 1998 épreuve au platine-palladium, 1999 53,5 x 49,8 cm The Metropolitan Museum of Art, New York, Promised Gift of The Irving Penn Foundation © The Irving Penn Foundation
En 1992, sa femme Lisa décède et Irving se console dans le travail.
Dès 1995, il donne une grande partie de ses lettres et de ses archives et une collection de tirages à l'Institut of Chicago (USA). 
En 2005, La Fondation Irving Penn (Irving Penn Foundation) est créée. Irving à 88 ans. 
En 2008, il prend ses dernières photographies de mode et de nourriture pour Vogue.
Du 9 septembre 2009  au 10 janvier 2010, la dernière exposition de son vivant est organisée au Getty Center ) Los Angeles : deux cent cinquante-deux œuvres acquises par le centre en 2008.

Irving Penn décède le 7 octobre 2009 à New York, à l'âge de 92 ans après une carrière qui a duré plus de soixante ans.

Mots-clés
A lire aussi

Kupka engagé et caricaturiste

Article - 19 avril 2018
Lorsque Kupka s’installe à Paris en 1896, ses dons de dessinateur exceptionnels vont très vite lui permettre de gagner sa vie comme illustrateur.
Tout le magazine