Découvrez les trois nouveaux auteurs de la collection Cartels !

Mathias Enard, Adrien Goetz et Marc Lambron viennent enrichir la collection Cartels avec trois nouveaux ouvrages et accompagnent le programme des expositions du Grand Palais de cet automne 2018 !
28 septembre 2018
|

Zoé Valdés, Filippe Forest, la littérature au Grand Palais

Cartel : dans un musée, placé sur le mur tout près d'une œuvre d'art, il vient dire qui a peint, sculpté, fait naître cette œuvre d'art. Ses dimensions, aussi, sa provenance, sa matière... Un cartel explique.

La collection "Cartels", elle, fait davantage qu'expliquer : elle donne à vivre l'œuvre d'art, sa genèse, l'univers dans lequel elle prend sa source, les histoires qu'elle porte ou suscite, grâce au regard d'un écrivain. Confrontée à ce regard, jamais innocent, toujours étonnant elle se livre ou résiste, défie son imaginaire ou se laisse porter par lui, ses obsessions, ses rêveries, donne matière à fiction. Cartels, ou quand les mots des écrivains se mettent à l'œuvre.

 

Désir pour désir, Mathias Enard​

COUV_Venise_COUL-512.jpgL’écrivain Mathias Enard publie une oeuvre de fiction dans la collection Cartels, à l’occasion de l’exposition « Éblouissante Venise. Venise, les arts et l’Europe au XVIIIe siècle ».
« Antonio observait Venise : inondation, ondulation, vertige. Antonio comprit qu’il ne pouvait plus vivre sans la jeune femme de l’Ospedale della Pietà. La poitrine rebondie, les joues légèrement roses, les cheveux tirant sur le roux, frisés, les yeux clairs et ce je ne sais quoi dans le regard qui le rendait vibrant – Antonio ne pouvait se concentrer ; il prit une feuille de papier et essaya d’esquisser, de mémoire et à la mine de plomb, le visage de Camilla tout en se demandant quel stratagème il pourrait bien imaginer pour lui parler, avant ou après la messe. Il se rappelait que le type grave, un rien sinistre qui l’accompagnait s’appelait Amerigo. »
Prix Goncourt 2015 pour son roman Boussole, Mathias Enard signe une histoire d’amour vénitienne. Coeurs à l’eau, palais flottants, Vivaldi dans la nuit. Tout est là. Sauf ce qui était prévu…

-> Pour vous procurer le livre :
   Format papier : Boutiques de musées
   Format numérique : iBook storeGoogle Play LivresAmazon, Kobo

 


 

Les Constellations de Varengeville, Adrien Goetz

COUV_Miro-512.jpgUn piano au centre du Labyrinthe de Miró à la fondation Maeght : Alain Planès répète avant le concert du soir. Guilem, jeune réalisateur de documentaires, tourne un reportage. Il ne sait pas que cet homme, dont il va devenir l’ami, a bien connu Miró à Majorque. Il ne pense qu’à son amie Felicia, journaliste en mission à Barcelone. Il aimerait être avec elle. Sur fond de révolte catalane, Guilem va découvrir que la politique peut menacer l’amour, que la musique est parfois nécessaire pour comprendre la peinture et que Miró, qui ne lui inspirait que des idées vagues, lui parle un langage qu’il n’avait jamais entendu.

  > Pour vous procurer le livre :
    Format papier : Boutiques de musées
    Format numérique : iBook storeGoogle Play LivresAmazon, Kobo

 


 

Vie et mort de Michael Jackson, Marc Lambron

COUV_Jackson-512.jpg« Ce mystère humain tenait du sphinx égyptien et du grand serpent à plumes. Des Ray-bans masquant ses pupilles, la bouche souvent barrée d’un masque de piéton japonais, des apparitions où la paranoïa se chiffrait en gardes du corps, Michael Jackson hanta longtemps sa propre vie comme un fantôme traqué. Le roi du pop ? Le Howard Hughes de la disco ? Même les enfants ont un jour 50 ans. Cette légende tira sa révérence au seuil de son retour annoncé, comme un phénix en pointillés, un bien étrange roi caché. Son couronnement mondial, il l’avait connu en 1983. L’album le plus vendu de l’histoire du rock, Thriller, avait paru en décembre de l’année précédente. Avec l’avènement de Ronald Reagan, une Amérique sous stéroïdes se retrouvait dans ce chanteur au nez refait, endiablé par les arrangements chromés de Quincy Jones, galvanisé par la guitare hard rock de Eddie Van Halen. Le monde entier adorait Billie Jean, une chanson sur le déni de paternité qui donna au chanteur l’occasion d’inaugurer son fameux moonwalk, tandis que Thriller était prétexte à un mémorable clip façon nuit des morts-vivants… »

Un texte passionnant et habilement construit, intégrant des petits textes comme autant de palimpsestes, sur les grandes figures ayant jalonné l’histoire de l’icône de la pop 

Marc Lambron, écrivain et critique littéraire, membre de l’Académie française, est un spécialiste des mythologies contemporaines, et notamment des icônes du rock.

  > Pour vous procurer le livre :
    Format papier : Boutiques de musées (parution le 19 octobre 2018)
    Format numérique : iBook storeGoogle Play LivresAmazon, Kobo (à venir)

 

Découvrez aussi les autres ouvrages déjà parus dans la collection

 

Mots-clés
A lire aussi

Miró le rêveur

- 7 novembre 2018
Découvrez l’époque surréaliste de Miró où il invente un monde poétique, inconnu jusqu’alors dans la peinture du XXe siècle avec un langage résolument novateur !

Le Grand Palais invite... Philippe Starck dans l'expo Venise !

- 2 novembre 2018
Philippe Starck, l’Icône du design et de l’architecture, l’incroyable inventeur protéiforme, est vénitien de cœur. Amoureux et familier de la lagune, il retrouve souvent Venise et sa maison à Burano. Il a fait le voyage au Grand Palais pour visiter l’exposition "Éblouissante Venise" et lève le voile sur les mystères de la Cité des Doges.
Tout le magazine