Edward Hopper - les conférences

Retrouvez les conférences autour de l'exposition Edward Hopper au Grand Palais.
20 décembre 2012
|


Livre audio Edward Hopper
Pour ce livre audio, l’un des moyens les plus directs pour les déficients visuels de profiter d'ouvrages, Caroline Cartier, journaliste et artiste sonore, a créé l'ambiance sonore. Didier Ottinger vous présente le projet du livre audio.
 
Nighthawks d'Edward Hopper
Découvrez 9 autres tableaux sonores de Hopper pour imaginer face à soi ces toiles comme si vous y étiez (gratuitement sur notre compte ItunesUniversity).


Les rendez-vous du mercredi soir - auditorium a 18h30
 
Hopper silence - Mercredi 10 octobre
FILM : Hopper silence, 1981, 46 min.
Brian O’Doherty, artiste et écrivain ami de Hopper, vient présenter son film Hopper’s silence primé au Festival d’art de Montréal à sa sortie : explorant l’impassibilité muette et mystérieuse qui habite les personnages, les intérieurs, les rues et les paysages de Hopper, ce documentaire inspiré s’essaie à une méditation visuelle sur le « silence » de l’œuvre aussi bien que de l’artiste lui-même.

Les fantômes d’Edward Hopper - Mercredi 17 octobre
Par Didier Ottinger, commissaire de l’exposition, directeur adjoint du musée national d’Art moderne - Centre Pompidou.
Les peintures d’Edward Hopper donnent forme à nos mythologies américaines. Leur apparente simplicité est toutefois des plus trompeuses. Dès les années trente, le terme « hanté » est associé à leur description. Quels sont les fantômes qui parcourent les salles de ces maisons mystérieuses ? Ceux, assurément, d’une peinture américaine qui a refoulé sa propre histoire, ceux, plus nombreux encore qui agitent leurs chaînes dans les couloirs des musées de la vieille Europe.
 
Des images lentement stabilisées : Edward Hopper - Mercredi 7 novembre
Par Pierre Fresnault-Deruelle, professeur émerite de l’Université de Paris 1, Panthéon-Sorbonne.
Les tableaux de Hopper sont le résultat d’un patient filtrage. « Sous » les  scènes peintes percent des images déjà données par la photographie, le cinéma ou les toiles réalistes de son époque.  Ce faisant, l’artiste fixe, en des synthèses qui n’appartiennent qu’à lui, les interstices ou les temps réputés « morts » de la vie. Curieusement, tout cela nous importe au plus haut point.

HOPPER, REALISTE AMERICAIN ? - Mercredi 14 novembre
Par Didier Aubert, maître de conférences, Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3 (ARIAS)
En 1959, Edward Hopper affirmait que son but était de retranscrire « de la manière la plus exacte possible » ses « impressions les plus intimes » tirées de la nature. Cette tension entre la transcription précise du monde et la subjectivité des impressions suggère la complexité du concept de « réalisme » qu’on accole le plus souvent au style caractéristique du peintre. Nous nous attacherons à rappeler la place d’Hopper dans la tradition réaliste américaine, depuis l´Ecole de la poubelle qui influença ses débuts jusqu´au mouvement pop art qu´il vit émerger dans les années 60, et dont il semble par certains aspects un précurseur.
 

Rencontres Cinéma animées par Michel Ciment

Michel Ciment est écrivain, critique de cinéma, journaliste et producteur de radio. Il est directeur de la publication de la revue Positif et producteur de l’émission « Projection privée » à France Culture.
 
REGARDS SUR LA PEINTURE D’EDWARD HOPPER - Mercredi 5 décembre
« …Ce que j’ai cherché à peindre, ce ne sont ni les grimaces ni les gestes des gens ; ce que j’ai vraiment cherché à peindre, c’est la lumière du soleil sur la façade d’une maison». Les réalisateurs Benoît Jacquot , Olivier Assayas (sous réserve), Bruno Dumont et Jean-Pierre Naugrette, auteur d’Edward Hopper, Rhapsodie en bleu (Nouvelles Editions Scala/2012), parlent de leur travail et de leur perception de l’œuvre d’Edward Hopper.

Hopper vu par… - Mercredi 19 décembre
Projection du film Hopper vu par… : huit réalisateurs européens ont imaginé une courte fiction à partir d’un tableau de Hopper (Arte / En haut des marches)
Trois de ces réalisateurs, Dominique Blanc, Valérie Mréjen et Sophie Barthes débattent de leur projet : choix du tableau, élaboration de la fiction, travail de mise en scène…
A lire aussi

Le Grand Palais a 120 ans !

Article - 5 mai 2020
Le Grand Palais a été créé pour accueillir pendant l’Exposition universelle de 1900 une grande rétrospective d’art français et européen. Point fort d’un quartier lui également conçu à cette occasion, le monument, qui est resté au fil du temps une destination culturelle incontournable, fête aujourd'hui ses 120 ans !

Le Grand Palais chez vous !

Article - 17 mars 2020
Malgré la distance nous sommes toujours en lien avec vous ! La consigne est de rester chez soi alors le Grand Palais vous propose des contenus en ligne sur son site et ses réseaux sociaux, découvrez le programme.
Tout le magazine