Élisabeth Louise Vigée Le Brun : les podcasts !

Retrouvez tous les podcasts autour de l'exposition Élisabeth Louise Vigée Le Brun (23 septembre 2015 - 11 janvier 2016)
3 mars 2016
|
Élisabeth Louise Vigée Le Brun et Adélaïde Labille-Guiard : deux femmes dans la tourmente (4 novembre 2015)

Conférence de Xavier Salmon, conservateur général, directeur du département des Arts Graphiques du musée du Louvre et co-commissaire de l’exposition
Toutes les deux portraitistes, toutes les deux reçues à l’Académie royale de peinture et de sculpture en 1783, Élisabeth Louise Vigée Le Brun et Adélaïde Labille-Guiard ont été rapidement mises en concurrence par la critique et le public à partir du moment où elles exposèrent leurs œuvres aux Salons. Avec les années les deux rivales marchèrent à grands pas vers la perfection. On loua Vigée Le Brun pour la beauté de ses modèles et le caractère vivant de ses compositions. On concéda à Labille-Guiard un caractère moins flatteur, plus de vigueur et de vérité, plus de justesse dans les ressemblances, des compositions plus sagement composées, des tons plus vrais et plus harmonieux. 1789 sépara les deux artistes. L’une, en émigrant, diffusa son art du portrait en Europe. L’autre, demeurant à Paris, plaça son pinceau au service des élites de la Révolution.

(Ré)écouter la conférence




Élisabeth Louise Vigée Le Brun et l’amitié (2 décembre 2015)

Conférence de Geneviève Haroche Bouzinac, professeur à l’Université d'Orléans et biographe de l’artiste
Louise Élisabeth Vigée Le Brun a placé son destin sous le signe de l’amitié : complicité fidèle avec les compagnes de sa jeunesse, partage avec ses confrères avec qui elle parle le langage de l’atelier, émerveillement des émotions musicales avec les amis compositeurs ou interprètes, liens renforcés par les épreuves de l’émigration. La vie lui apprend que l’âge ne tarit pas la source des rencontres : c’est à l’amie de l’exil russe, Natalia, que sont dédiées les mémoires de l’artiste, les Souvenirs. [Au siècle des Girouettes, elle suit le cap de la constance]. En observant tous ces visages pour les portraiturer, elle a compris que seuls « les cœurs purs » peuvent atteindre l’amitié.

(Ré)écouter la conférence




Élisabeth Louise Vigée Le Brun et la mode (14 décembre 2015)

Conférence de Juliette Trey, conservatrice au musée du Louvre et auteur de « La mode à la cour de Marie-Antoinette » Gallimard, 2014
La mode investit pleinement les portraits de Vigée Le Brun. Costumes nouveaux ou anciens, voire même inventés, l’artiste n’habille jamais ses modèles au hasard : chaque tenue est chargée d’une symbolique et appuie le message que le portrait doit transmettre. A partir des œuvres présentées dans l’exposition, nous évoquerons donc la manière dont Vigée Le Brun utilisa la mode dans sa peinture mais aussi son rôle en tant qu’initiatrice de modes nouvelles.

(Ré)écouter la conférence

A lire aussi

L'incroyable destin de trois femmes de l'histoire

Article - 18 mai 2020
C’est le moment de voyager dans le temps ! Découvrez dans cette série de podcast, trois femmes au destin exceptionnel : Anne de Bretagne, Marie-Antoinette et l’impératrice Joséphine.

Exposition Lune : tous les podcasts

Article - 19 juillet 2019
Retrouvez tous les podcasts de l'exposition La Lune. Du voyage réel aux voyages imaginaires, du 3 avril au 22 juillet 2019 au Grand Palais !
Tout le magazine