Élisabeth Louise Vigée Le Brun : une étudiante prometteuse

Élisabeth Louise Vigée Le Brun a observé et pris des leçons dans les ateliers de Blaise Bocquet, Pierre Davesne et Gabriel Briard.
22 octobre 2015
|
Portrait de Joseph Vernet © RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Jean-Gilles Berizzi
Par la suite, elle a également reçu les conseils des académiciens Joseph Vernet et Gabriel François Doyen, Mademoiselle Vigée étudia, dans les collections royales et privées et chez son époux, les œuvres de maîtres anciens et contemporains, notamment celles de Jean Baptiste Greuze.

Elle acquit ainsi peu à peu une technique sophistiquée et très personnelle qui lui permit de se mesurer aux portraitistes les plus habiles de son temps. Cette maîtrise, la renommée de son frère poète, son mari avisé et un réseau de relations influentes, lui assurèrent rapidement une clientèle choisie et une célébrité grandissante.
A lire aussi

Kupka engagé et caricaturiste

Article - 19 avril 2018
Lorsque Kupka s’installe à Paris en 1896, ses dons de dessinateur exceptionnels vont très vite lui permettre de gagner sa vie comme illustrateur.
Tout le magazine