Fantin-Latour en 10 dates

Du 14 septembre 2016 au 12 février 2017, le Musée du Luxembourg présente "Fantin-Latour. À fleur de peau". Avant d'aller rendre visite au maître des portraits de groupes et des natures mortes, apprenez un peu mieux à le connaître...
9 septembre 2016
|
Henri Fantin-Latour


1836 : Naissance à Grenoble.
1857 : Rencontre avec Édouard Manet, James McNeill Whistler et Otto Scholderer
1859 : Refus de ses trois premiers envois pour le Salon. Premier séjour en Angleterre, rencontre avec Edwin Edwards qui devient son marchand.
1861 : Première participation au Salon ; deuxième séjour en Angleterre.
1864 : Présentation au Salon de l’Hommage à Delacroix et de Scène de Tannhäuser. Troisième séjour en Angleterre.
1870 : Médaille de 3eclasse au Salon pour Un atelier aux Batignolles et La Lecture.
1875 : Médaille de 2eclasse au Salon pour le Portrait d’Edwin et Ruth Edwards.
1876 : Voyage à Bayreuth, découverte de l’« art total » prôné par Richard Wagner. L’Anniversaire, ambitieuse composition d’imagination. Mariage avec Victoria Dubourg, peintre de natures mortes.
1892 : Achat par l’État d’Un atelier aux Batignolles.
1904 : Mort à Buré le 25 août.

 

 
A lire aussi

L'âge d'or de l'enfance

Article - 28 novembre 2019
De nombreux portraits d'enfants sont présentés dans l'exposition. Le XVIIIe siècle est l'essor des sentiments et des relations personnelles dans la société anglaise, notamment grâce aux écrits de Rousseau. Découvrez deux des portraits de Reynolds, pleins d'humour et de références au passé !

Reynolds vs Gainsborough : le face à face

Article - 26 septembre 2019
À partir des années 1760, Joshua Reynolds et Thomas Gainsborough s’imposent en Angleterre dans le domaine du portrait. Tous deux obtiennent des commandes royales et sont des « peintres du roi ». La critique de l’époque les opposait régulièrement et ils en ont certainement joué en produisant des œuvres dans l’intention délibérée était d’inviter à la comparaison. Leur rivalité était même devenue un spectacle !
Tout le magazine