Hergé : la leçon de l'Orient

Pierre Sterckx, grand spécialiste d'Hergé, soulignait dans son livre « L’art d’Hergé » la parfaite ligne claire et épurée, sans sous-estimer d’autres qualités de son dessin.
Incontestablement, l’événement majeur dans les années trente pour Hergé, c’est la sortie de l’album Le Lotus Bleu et la rencontre avec Tchang Tchong-jen.



19 décembre 2016
|

La rencontre avec Tchang, en 1934 à Bruxelles, fut, un événement considérable dans la vie d’Hergé. Il perçut à ce moment que « les autres » ne seraient plus de simples figurants pour Tintin.
La ligne claire aurait pu devenir une ligne trop dure, une ligne d’acier mais Tchang a apporté son art des flux.

Leurs points communs :
l’art (peinture, sculpture, dessin, bande dessinée)
la religion (Tchang est catholique)
la langue (Tchang parle français)


Un jeune artiste occidental se retrouve « confronté » à un jeune artiste venu de l’Orient lointain.

Le choc des cultures... Une rencontre qui débouche sur une collaboration à propos d’une nouvelle aventure de Tintin, dotée d’une dimension supplémentaire dans le récit, celle de la sensibilité et de l’humain.

Cet événement est représenté au sein de l’exposition au travers de nombreux documents : planches à l’encre de Chine, illustrations de couvertures du Petit Vingtième en rapport avec Le Lotus bleu, feuillets de documentation, objets personnels de Tchang, etc.
 
Sans oublier le clin d’œil à Quick et Flupke et à d’autres productions signées Hergé durant cette période de travail intense.







     

© Hergé-Moulinsart 2016

 

A lire aussi

Hergé : tous les podcasts

- 10 février 2017
Retrouvez tous les podcasts autour de l'exposition Hergé, au Grand Palais (28 septembre 2016 - 15 janvier 2017)
Tout le magazine