Hopper à Paris

20 novembre 2012
|

Les séjours parisiens d'Edward Hopper sont nombreux : en 1906, d’abord, où il passe près d’une année, puis, pour des périodes plus courtes en 1909 et en 1910. Parcourant galeries et les Salons parisiens, Degas lui inspire des angles de vue originaux, le principe poétique d’une « théâtralisation » du monde ; Albert Marquet, la structure massive de ses vues des quais de Seine. Avec Félix Vallotton, il partage le goût d’une lumière inspirée de Vermeer. De Walter Sickert, il retient l’iconographie des lieux de spectacle et la peinture d’une chair damnée. A Paris, Hopper adopte le style de l’Impressionnisme, une technique qui lui semble avoir été inventée pour dire l’harmonie, le plaisir sensuel.

Mais la capitale française, elle-même, l'inspire. Il y découvre des couleurs, des nuances, inexistantes à New-York et tout devient sujet : l'escalier de l'église baptiste qui mène à son petit appartement dans le 7ème arrondissement, les bateaux lavoirs sur la Seine, le Pont Neuf et les mille facettes de Notre-Dame.

Lors de la balade que nous organisons sur les pas de Hopper, accompagnée d'un conférencier le long des quais de Seine entre le Louvre et Notre-Dame, nous avons retrouvé les lieux peints par l'artiste que vous pouvez découvrir sur notre carte ci-dessous. Explorez notre sélection de photos dans cet article et n'hésitez pas à partager votre balade grâce au hashtag #baladehopper sur Instagram et Twitter !

 Afficher Balade Hopper sur une carte plus grande

[instapress tag="baladehopper" piccount="12" size="200" effect="fancybox" title="1" paging="1"]

Mots-clés
A lire aussi

Le Grand Palais en route pour les JO 2024 !

Article - 3 août 2017
Dans la vie comme au sport, l’union fait la force ! Pour la dernière étape du Tour de France, Laura Flessel, Anne Hidalgo, Tony Estanguet, Marie-José Peréc, Bernard Lapasset et 2024 femmes se sont ainsi rassemblés au Grand Palais, unis autour d’une même volonté : se préparer à recevoir les jeux Olympiques 2024 !

Amadeo à Paris

Article - 7 décembre 2016
Une plaque commémorative a été apposée sur la façade de la dernière demeure parisienne du peintre Amadeo de Souza-Cardoso, au 20 rue Ernest Cresson dans le 14ème arrondissement à Paris.
Tout le magazine