J

J comme jardin à la française et jardin à l'anglaise
7 février 2018
|

Jardin à la française (le)

Le jardin à la française est un style de jardin qui apparaît en France au milieu du XVIe siècle, inspiré du jardin italien. Les parterres sont très réguliers et s’organisent de façon symétrique les uns par rapport aux autres. Ils sont construits à partir de figures géométriques (carrés, triangles, ronds, demi-cercles…) qui sont tracées et disposées de manière à corriger les perspectives, pour donner l’impression que le jardin est plus grand ou plus petit par exemple. On oppose le jardin à la française au jardin à l’anglaise.

Les jardins à la française des musées nationaux : le jardin du château de Saint-Germain-en-Laye le parc du château de Versailles.

Vue du château de Friols, côté parc : un jardin à la française. Israël Silvestre (1621-1691) Dessin à l’encre brune et mine de plomb Paris, musée du Louvre © Photo RMN / Thierry Le Mage

Jardin à l'anglaise (le)

Le jardin à l’anglaise est un style de jardin, comme son nom l’indique, d’origine anglaise. Il apparaît au début du XVIIIe siècle. L’idée est d’imiter la nature. Il est donc organisé comme un paysage irrégulier. Les chemins sinueux et cahoteux contournent espaces verts, bois, points d’eau, massifs aux fleurs et plantes variées. On oppose le jardin à l’anglaise au jardin à la française.

Les jardins à l’anglaise des musées nationaux : le jardin du Petit Trianon à Versailles le jardin du château de Malmaison le jardin du château de Compiègne.


 

Joaillerie (la)

La joaillerie est un art, l'art du joaillier, un artisan que l'on qualifie de maître artisan lorsque son art touche à la perfection. Cet art consiste à créer des bijoux par le travail des métaux précieux, comme le platine et l'or et à les décorer de pierres précieuses (diamants, émeraudes, saphirs, rubis) ou semi-précieuses, dites aussi "fines" (aigue-marine, citrine, améthyste, jade,…), de perles, d'émaux…
 

Agence des bâtiments impériaux : planche d'un album représentant le château de Fontainebleau "Plan général du Palais, du parc, des jardins et des dépendances", 1812. Encre (dessin), lavis, plume (dessin).H.: 59,7 cm; l.: 93,7 cm Fontainebleau, château Photo © RMN-Grand Palais (Château de Fontainebleau) / Gérard Blot
Mots-clés
A lire aussi

Z

- 23 février 2018
Z comme ziggourat et zodiaque

Y

- 22 février 2018

X

- 21 février 2018
X comme xylographie
Tout le magazine