La lente (reco)naissance de la photographie couleur

Si la photographie couleur est créé dans les années 1860, elle n'obtient ses lettres de noblesses que dans le milieu des années 1970 quand les photographes auteurs s'en empare. Comment expliquer une si longue naissance de la photographie couleur ?
19 décembre 2013
|
Molly Ben, rédactrice en chef d'Our age is 13
La photographie couleur, un siècle de tâtonnements avant de devenir grand public
Si la photographie couleur se démocratise au milieu du XXe siècle, elle a pourtant été mise en place très peu de temps après la création du processus photographique. Dès 1860, Louis Ducos du Hauron, pionnier en la matière, décide de faire des photographies couleurs en superposant trois images réalisées séparément avec un filtre rouge, bleu et jaune. Ce processus, qu'on a ensuite appelé la synthèse trichrome, fut amélioré par les frères Lumière qui, en 1907, commencent à commercialiser les plaques autochromes qui permettent de capter les couleurs en une seule prise de vue. Dès 1909, le mécène Albert Kahn envoie des photographes capturer le monde en couleur grâce à ce procédé. Il constitue ainsi le premier ensemble de photographie couleur d'une aussi grande envergure, appelé "les archives de la planète".

Raymond Depardon, Salon du camping, Porte de Vincennes, 1960. 25 x 25cm © Raymond Depardon / Magnum Photos



Les débuts de la photographie couleur sont dans les magazines et la publicité
La complexité du procédé couleur permet de comprendre assez aisément pourquoi la pellicule couleur ne se démocratise qu'à partir de la seconde moitié du XXe siècle. Le prix des pellicules y est également pour quelque chose. Acheter et développer une pellicule couleur coûtait plusieurs fois le travail d'un film noir et blanc, et ce jusque dans les années 1970. Si bien que les premières années de la photographie couleur sont écrites par les publicitaires et ensuite par la presse magazine. Ainsi, on comprend mieux pourquoi les photographes auteur ont mis de nombreuses années avant de travailler en couleur : l'association entre photographie couleur et publicité était quasi systématique. Walker Evans, par exemple, a vivement critiqué la photographie couleur avant de s'y mettre dans les années 1970.

Les photographes américains, les incontournables de la photographie couleur
L'histoire de la photographie couleur a été largement influencée par des photographes américains comme Stephen Shore, Joel Meyerowitz, Saul Leiter ou William Eggleston. Raymond Depardon avoue lui même avoir commencé à photographier en couleur pour "imiter" ces regards. La reconnaissance de la photographie couleur passera également par eux notamment grâce l'exposition de 1976 au MoMa, présentant les œuvres de Stephen Shore et de William Eggleston. Dès lors, on reconnaîtra à la couleur le pouvoir de magnifier le banal.

Les années 1970 verront alors naître les grands de la photographie couleur (Martin Parr, Luigi Ghirri, John Batho, Walker Evans, et bien d'autres...) avant de devenir incontournable.

En savoir plus sur Our age is 13
Mots-clés
A lire aussi
Tout le magazine