La panthère, nouveau symbole féminin

Grand succès de la Maison Cartier, la panthère s'est progressivement imposée comme l'un des motifs de prédilection des clientes, comme pour affirmer leur émancipation.
14 janvier 2014
|
Sylvie Blin, journaliste et historienne de l'art
Broche-pince Panthère, Cartier, 1949, platine, or blanc © Cartier
Motif emblématique de la Maison Cartier, la panthère a fait sa toute première apparition, en 1914, par une allusion discrète au pelage tacheté de l'animal, sur une montre-bracelet pavée de diamants et d'onyx. Dans les années 1920, le félin se profile en deux dimensions sur de petits objets précieux, nécessaires ou étuis à cigarettes. L'époque est en mal d'exotisme, et l'entre-deux guerres raffole de la sculpture animalière dont les artistes François Pompon, Rembrandt Bugatti ou Paul Jouve se sont fait une spécialité. Les nombreuses études de ce dernier ont vraisemblablement servi de modèle aux dessinateurs de la Maison, aux côtés des dessins de Mathurin Méheut, dont le recueil « Etudes d'animaux » figure en bonne place dans la bibliothèque de la rue de La Paix.
Le symbole de ce félidé, indépendant, élégant et dangereux, accompagne l'évolution de l'époque et l'essor de la « femme fatale », incarnée par quelques personnalités comme Luisa Casati, qui avait adopté des guépards comme animaux de compagnie, et Jeanne Toussaint elle-même, directrice artistique de la Maison, surnommée... la Panthère. Mais c'est encore à la duchesse de Windsor que l'on doit la première panthère Cartier en trois dimensions, en 1948, avec une broche émeraude surmontée du félin en or. Dès l'or, le motif devient un incontournable pour toutes les élégantes et femmes du monde fortunées. La duchesse commande une deuxième broche panthère dès 1949, cette fois en platine, diamant et saphirs. Telle une signature, l'animal est ensuite décliné en colliers et bracelets, qu'arborent désormais les clientes de la Maison, indépendantes, élégantes et... au caractère bien affirmé.
Mots-clés
A lire aussi

Gemmes et joyaux... une passion dynastique !

- 26 avril 2017
En Inde, les souverains ont accumulé au fil des siècles un incroyable trésor constitué de multiples joyaux et gemmes précieuses, qu'ils faisaient parfois graver à leur nom. Un trésor historique à découvrir dans l'expo Joyaux au Grand Palais jusqu'au 5 juin prochain !
Tout le magazine