La Russie : une nouvelle patrie pour Élisabeth Louise Vigée Le Brun

Arrivée à Saint-Pétersbourg le 23 juillet 1795, Madame Vigée Le Brun fut officiellement présentée dès le lendemain à Catherine II.
30 décembre 2015
|
Portrait de la princesse Alekseï Andréevich Golitzyne, née Aleksandra Pétrovna Protossova, et son fils Piotr Alexéevich Golitzyne © The State Pushkin Museum of Fine Arts
S’ouvrirent alors jusqu’en juin 1801 six années au cours desquelles elle travailla non seulement pour la famille impériale, mais aussi pour toute l’aristocratie russe. Elle sembla alors retrouver dans ces terres lointaines la vie qu’elle avait menée à Paris avant 1789.

Dans ses Souvenirs, elle relatait ainsi : « Tous les soirs j’allais dans le monde. Non seulement les bals, les concerts, les spectacles, étaient fréquents, mais je me plaisais dans ces réunions journalières, où je retrouvais toute l’urbanité, toute la grâce d’un cercle français ; car, pour me servir de l’expression de la princesse Dolgorouki, il semble que le bon goût ait sauté à pieds joints de Paris à Pétersbourg. »
A lire aussi
Tout le magazine