La vie quotidienne à Pompéi : à table !

De l’alimentation aux bijoux, du goût pour les jardins aux espaces domestiques et des fontaines érigées le long des rues aux bâtiments publics, le site regorge d’informations qui permettent de saisir la vie effervescente des Pompéiens au moment de l’éruption : parlons banquet aujourd'hui !
14 août 2020
|

Grâce aux récentes fouilles sur le site, un four contenant encore quatre-vingt un miches de pain a été découvert, des ustensiles de cuisine ont révélé des restes de repas en cours de préparation, comme des légumes, des oignons et des pains (pultes). Les récipients en terre cuite permettaient de stocker des dattes importées d’Orient, des noix, des olives et des amandes.

Le tissu urbain de la ville, entièrement préservé, se composait d’édifices publics et privés et comptait un grand nombre de thermopolia (cabarets) et de cauponae (tavernes), de lieux destinés à la  consommation de vin et de repas chauds – une sorte de fast food antique. 

Les banquets occupaient une place cruciale dans l’organisation sociale du monde romain parmi les couches supérieures de la population. Bien plus que de simples repas partagés, ils constituaient
une occasion pour tisser ou consolider les liens économiques et politiques. La vaisselle contenant les aliments et le vin était plus ou moins précieuse en fonction des ressources du foyer. 

L'historienne Virginie Girod nous emmène à Pompéi pour découvrir l’art de boire du vin dans l'Antiquité. On savait recevoir à Pompéi !

 

 

Mots-clés
A lire aussi
Tout le magazine