Le jardinier, cet artiste du paysage

« Il y a cent manières de se créer un jardin : la meilleure est encore de prendre un jardinier » Karel Čapek
5 avril 2017
|
Coline Zellal
 
Emile Claus, le vieux jardinier © Ville de Liège - Musée des Beaux-Arts de la Boverie
La figure du jardinier a retenu, au fil des siècles, l’attention de nombreux artistes. Peint, sculpté, filmé ou photographié, il tient le premier rôle et rythme l’ensemble du parcours de l’exposition Jardins. Si sa définition comme ses représentations évoluent au fil des siècles, il est toujours le détenteur d’un savoir double, fait à la fois de connaissances scientifiques et d’un savoir-faire pratique. Des plans d’André le Nôtre jusqu’aux chaussures de Gilles Clément,  de la conception au travail de la terre, les tâches qui lui reviennent sont d’une immense diversité. L’exposition Jardins met en lumière cette richesse : collections d’outils, portraits de jardiniers et œuvres essentielles de l’histoire de la cartographie se répondent, d’un chapitre à l’autre.  
 
Jardins entend rendre hommage à une génération d’exception : depuis près de quarante ans, jardiniers et paysagistes réinventent cette forme d’art, repensent ses usages économiques et sa place dans les sociétés contemporaines, mettent en forme les prémices du jardin de demain. A travers les œuvres réunies, l’exposition défend l’idée de jardin comme patrimoine et comme forme d’art. Sous le double regard du jardinier et de l’artiste, elle emprunte à Horace Walpole son néologisme et propose, de la Renaissance à nos jours, une longue promenade « jardiniste ».  

Jardins, jusqu'au 24 juillet, au Grand Palais
Réservez votre billet ICI



 

 
Ce mercredi 5 avril à 18h30, venez écouter le passionnant Gilles Clément à l'auditorium du Grand Palais
gratuit sur simple téléchargement d'une invitation



 
Mots-clés
A lire aussi
Tout le magazine