Le projet Hokusai de l'Ecole Estienne

Le projet Hokusai est un partenariat entre la Rmn-GP et l'école Estienne: école Supérieure du Livre et de la communication. La restitution du projet Hokusai aura lieu dans le Salon Clémenceau- à la suite de l'exposition Hokusai- le mercredi 14 janvier de 10h à 18h et le samedi 17 janvier de 10h à 19h
12 janvier 2015
|
Couverture réalisée par Yann Kebbi, pour l'album "Hokusai coulisses imaginaires d'une exposition"
Le premier octobre 2014, le Grand Palais ouvre au public l'exposition Hokusai. Quelques mois plus tôt, treize étudiants, de la section Illustration de l'Ecole Estienne et leurs professeurs, ont été invités par la RMN-GP à se pencher sur cette exposition.

En avril 2014, une rencontre est organisée entre les  étudiants et Laure Dalon, adjointe au directeur scientifique à la Rmn Grand Palais, qui est aussi co-commissaire de l’exposition. Elèves et professeurs découvrent alors les grandes étapes de la construction de l'exposition : de la naissance du projet jusqu'au vernissage.


La création d’un album est ensuite lancée sous la double conduite des professeurs d’illustration et de Yann Kebbi, illustrateur, venu partager son expérience et sa pratique du monotype. Le travail va durer une semaine.
L’aboutissement de ce workshop, vous allez le découvrir, c’est d’abord  un récit à treize voix qui nous plonge dans un univers entre imaginaire occidental et hommage à Hokusai.
C’est aussi une couverture dessinée par Yann Kebbi, avec une énergie et un humour qui ne sont pas sans rappeler ceux de Hokusai. C’est enfin  un travail graphique original, réalisé par Clément Vuillier, qui donne l’unité visuelle à l’ensemble des pages du livre.

Stéphane Soularue et Jeff Pourquié, Professeurs d’illustration. Ecole Estienne
Christine Perney, Chargée de projets Culturels. RMN-GP
Mots-clés
A lire aussi

Trois questions autour de l'exposition Toulouse-Lautrec

- 17 septembre 2019
Préparez-vous à une exposition exceptionnelle qui montrera de quelle manière cet aristocrate du Languedoc, soucieux de réussir, a imposé son regard lucide, grave et drôle au Paris des années 1890.
Tout le magazine