Le Salon de l'automobile (1901 - 1961)

En voiture pour le rêve !
De Dion-Bouton, Mercedes-Benz, Peugeot, Renault… dès 1901, six cents stands à l'enseigne des noms mythiques de l'industrie automobile sont exposés sous la Nef pour le Salon de l'automobile. Très vite, le Salon de l'auto devient le moment de l'année attendu des Français. Pendant soixante ans, la manifestation est indissociable du Grand Palais et marque l'ancrage du monument dans l'innovation et la modernité.
18 janvier 2012
|

Voir le média:L’affiche du Salon de l’auto en janvier-février 1901
L’affiche du Salon de l’auto en janvier-février 1901 © Mondial de l'automobile
Le premier Salon de l'auto au Grand Palais marque le début d'une longue tradition et d'un attachement indéfectible du public pour ce rendez-vous qui devient rapidement l'emblème du monument. Fin 1900, l'industrie automobile est florissante : la France compte 2 884 voitures à 4 places, 5 286 voitures à 2 places et 11 252 motocycles, soit près de la moitié des véhicules à moteur circulant dans le monde.

Si ce n'est pas la première fois que les fabricants exposent leurs modèles, jamais la manifestation n'avait revêtu une telle importance : mondiale. Chaque année apporte son lot de découvertes : le carburateur automatique en 1904, les embrayages à plateaux en 1905, l'amortisseur de suspension en 1906.

Les façades du Grand Palais ruissellent de lumière. À partir de 1910, la décoration de la Nef, jusque-là laissée à l'initiative de chaque constructeur automobile, est confiée à un architecte : André Granet. Pendant près d'un demi-siècle, ses « décors éphémères » sensationnels, prodiges de décoration lumineuse, laissent une empreinte profonde sur les visiteurs éblouis.

Voir le média:Le premier Salon de l’automobile au Grand Palais, en 1901.
Le premier Salon de l’automobile au Grand Palais, en 1901. © Mondial de l’automobile
En quelques années, le Salon suscite files d'attente et records d'affluence. Il est l'occasion de s'informer sur les progrès technologiques mais aussi sur les dernières modes de la carrosserie et du confort. On y vient pour rêver ou pour passer commande. L'année 1954 atteint le cap du million de visiteurs, attirés par le rayonnement international de la manifestation, qui se poursuit dans l'enceinte de la Nef jusqu'en 1961. Les temps ont alors changé : l'automobile est de plus en plus répandue mais c'est bien au Grand Palais qu'elle s'est ancrée dans l'imaginaire et le quotidien des Français.
Mots-clés
A lire aussi

Notre wishlist de Noël 2018 !

- 10 décembre 2018
Noël arrive à grands pas, mais pas de panique s'il vous manque encore des cadeaux, le Grand Palais vous aide dans votre quête du cadeau parfait avec notre wishlist 2018 !
Tout le magazine