Les frises

La couleur à l’honneur
18 janvier 2012
|

Seuls éléments polychromes de la façade du Grand Palais, les deux grandes frises apportent une touche colorée bienvenue et réchauffent la pierre. L'une en grès cérame, l'autre en mosaïque, elles sont toutes deux restaurées et révèlent leurs dessins liés à l'histoire de l'art.

La restauration de la frise en mosaïque a permis de remettre en valeur les dessins de Louis Édouard Fournier. © Coll. Grand Palais, cliché François Tomasi

 
L'idée de la frise en mosaïque, située derrière la colonnade de la façade de l'avenue Winston-Churchill revient à Albert Thomas, architecte ayant obtenu la troisième prime lors du concours de 1896 (lien vers les concours). À l'époque, l'idée séduit beaucoup le commissaire général de l'Exposition universelle de 1900, Alfred Picard, qui l'impose contre les volontés de Deglane, architecte de la partie du monument donnant sur l'avenue Winston-Churchill.  Longue de 75 mètres, la frise totalise près de 230 mètres carrés et représente l'unique élément polychrome de la décoration extérieure de la façade principale. Dessinée par le peintre Louis Édouard Fournier, elle représente Les Grandes Époques de l'Art.
 
L'autre mosaïque orne la façade postérieure du Grand Palais (entrée du palais de la Découverte, avenue Franklin-Roosevelt). Réalisée en céramique, elle représente L'Histoire de l'Art sur une composition de Louis Blanc.
 
Abîmées par la pollution et la poussière, les mosaïques ne se distinguaient presque plus. Le travail de restauration, commencé en 2005 et achevé en janvier 2008 pour la frise en grès cérame, a consisté à les nettoyer, les refixer, les consolider, les reconstituer lorsque des parties manquaient.. Le résultat permet de révéler les couleurs vives et la vision de l'Art qui était celle des concepteurs du Grand Palais. Une leçon d'histoire à plus d'un titre.
 
 

 

Mots-clés
A lire aussi

Miró, le fauve catalan et le cubiste

- 19 octobre 2018
Découvrez les premières oeuvres de l'artiste qui utilise toute sa vie des références à sa terre natale, la Catalogne, avec laquelle il établit dès 1915 une relation exceptionnelle, quasi charnelle !

La Fiac fête sa 45e édition cette année !

- 17 octobre 2018
Du 18 au 21 octobre 2018, la FIAC investit les espaces du Grand Palais et ses alentours pour présenter le meilleur de la création artistique depuis les maîtres modernes du début XXe aux tendances les plus émergentes.
Tout le magazine