L’étrange anatomie du poney de l’infant Baltasar - Fun Fact Velázquez n°1

Pour vous faire découvrir l'exposition Velázquez jusqu'au 13 juillet au Grand Palais, découvrez les "Fun Facts Velázquez" : les petites histoires dans l'Histoire de la peinture du maître espagnol.
24 juin 2015
|


Fun fact Velázquez n°1 : L’étrange anatomie du poney de l’infant Baltasar


Le saviez-vous ? L’anatomie du poney de Baltasar sur ce portrait est étrangement disproportionnée…
Ce tableau fut peint pour être accroché à une grande hauteur, c’est pourquoi Velázquez accentua le ventre de la monture afin qu'il paraisse correctement proportionné de là où il devait être vu. Il s’agit là d’une utilisation courante de la contre-plongée. De plus, il est représenté de trois-quart, afin de pouvoir voir le jeune prince. Ces différents mécanismes restituent ce poney avec un gros ventre.
 
Richement harnaché le poney est représenté au galop, allure inhabituelle dans les portraits équestres. Crinière et queue flottantes dans les airs, prenant appui sur ses membres postérieurs, il semble bondir hors de la toile. Le prince ayant connu une mort prématurée, il ne survit plus guère aujourd'hui que par la renommée universelle des portraits que peignit Velázquez. Celui-ci est considéré comme le sommet de sa peinture. 
Diego Velázquez, Portrait de l’infant Baltasar Carlos sur son poney 1634-1635 huile sur toile, 211,5 x 177 cm Madrid, Museo Nacional del Prado © Madrid, Museo Nacional del Prado

 
Réservez votre billet
#Velázquez
Mots-clés
A lire aussi

Les portraits de Penn comme des miroirs de l’âme...

- 2 novembre 2017
Dans les années 1950 et au début des années 1960, le regard d’Irving Penn, son inventivité et ses compétences techniques sont très demandés. Il partage son temps entre la publicité et les photographies de mode ou de célébrités pour Vogue.

Irving Penn à Paris : la mode mais pas que !

- 25 octobre 2017
En juillet 1950, alors qu’Irving Penn photographie les collections parisiennes pour Vogue, il commence une série sur les petits métiers, qu’il poursuivra à Londres et à New York. Ce sera la série la plus importante de sa carrière.
Tout le magazine