L'or rouge de la méditerranée

Nous avons invité différents spécialistes à commenter une sélection d'œuvres issue de l'exposition Cartier selon leur angle d'approche :
9 décembre 2013
|
Stéphanie Kappler, médiatrice scientifique en sciences de la vie au Palais de la découverte

Bracelet (platine, or, diamants, corail, onyx, émail noir)
Bracelet, 1930 - Nils Herrmann, Collection Cartier © Cartier


Le corail rouge, végétal ou animal ? J’ai toujours un doute, pourtant la réponse est connue depuis le XVIIIe siècle ! Il faut dire que son aspect est trompeur. Il ressemble à un petit buisson vermillon couvert de fleurs blanches, fixé sur les fonds marins rocheux de la méditerranée.

Le premier scientifique à l’avoir observé, en 1706, en a tout naturellement conclu qu’il s’agissait d’un végétal. Ce n’est que quarante ans plus tard que l’erreur est rectifiée : les coraux font partie du règne animal !

Les « fleurs » blanches sont en réalité de petits animaux au corps mou, possédant une cavité buccale entourée de tentacules. On les appelle des polypes. Ils vivent en colonie et sécrètent, tout au long de leur vie, un squelette calcaire.
C’est le fameux « buisson » qui doit sa couleur rouge à la présence de caroténoïdes et qui intéresse tant les joailliers.

Ils l’utilisent depuis l’antiquité pour la réalisation de bijoux. Mais les réserves ne sont pas inépuisables. La croissance du corail rouge est lente, quelques millimètres par an. Il est donc important, si l’on veut que les stocks aient le temps de se renouveler, que la pêche continue d’être régulée.
Mots-clés
A lire aussi

Gemmes et joyaux... une passion dynastique !

Article - 26 avril 2017
En Inde, les souverains ont accumulé au fil des siècles un incroyable trésor constitué de multiples joyaux et gemmes précieuses, qu'ils faisaient parfois graver à leur nom. Un trésor historique à découvrir dans l'expo Joyaux au Grand Palais jusqu'au 5 juin prochain !

L'ours dans l'art préhistorique

Article - 14 octobre 2016
L'exposition, qui ouvre ses portes ce week-end au musée d'Archéologie nationale à Saint-Germain-en-Laye, est riche en dispositifs multimédia et se prolonge en numérique pour toute la famille grâce à notre application gratuite pour tablettes.
Tout le magazine