Monumenta Quésaco ?

Alors que Huang Yong Ping a commencé le montage de l'œuvre que nous pourrons découvrir dans quelques jours, petit retour sur l'histoire de Monumenta et ses précédentes éditions.
3 mai 2016
|
Présenté à l’origine à l’initiative du Ministère de la Culture et de la Communication et désormais mis en œuvre par la Rmn-GP, Monumenta propose à chaque édition un défi à un artiste majeur et de renommée internationale : se confronter à un espace monumental, le Grand Palais, et investir sa nef de 13500 m2, et  45 m de hauteur par la création d’une œuvre unique portant une réflexion sur le monde contemporain. 

Anselm Kiefer fut le premier artiste à relever le défi avec Chutes d’étoiles en 2007.


En 2008, Richard Serra investit les lieux  son tour avec sa Promenade, une oeuvre constituée de 5 plaques d'acier de 17 m de haut disposées dans toute la nef. Avec Personnes, en 2010, installation visuelle et sonore, Christian Boltanski proposait aux visiteurs du Grand Palais une expérience frappante. 


En 2011 c'est Anish Kapoor qui relève le gant, installant sous la nef son Léviathanune sculpture monumentale en PVC de 72 000 m3. 

 





















© Didier Plowy

Daniel Buren lui succède en 2012 avec Excentriques et remplit l'espace de près de 370 disques colorés suspendus à quelques mètre du sol.
 





























© Mirco Magliocca

 

La dernière édition de Monumenta en 2014 avait été confiée à Emilia et Ilya Kabakov, qui avaient érigé leur Etrange cité sous la nef.
































































© Didier Plowy


Suivez en direct le chantier de Monumenta 2016 Empires, avec Huang Yong Ping.




 
A lire aussi
Tout le magazine