Rencontres fortuites

La Rmn-Grand Palais s’associe au projet d’été culturel porté par le ministère de la culture en organisant tout l’été « Les rencontres fortuites » dans des bibliothèques et médiathèques des 18 régions de France
22 juillet 2020
|

En cette période de crise, où tout a été remis en cause, la culture est assurément une des réponses à court et à long termes. J’ai souhaité que la Rmn-GP puisse participer activement à l’été culturel du ministère de la Culture en faisant appel à des artistes. Si le Grand Palais accueille l’atelier de Franck Scurti tout cet été, des artistes iront à la rencontre des Français et des visiteurs dans le cadre de « Rencontres fortuites ».

Les artistes doivent être au cœur de la cité. Or, quelles sont les institutions culturelles qui y sont déjà ? Les bibliothèques bien sûr ! C’est pour cela que ces rencontres se dérouleront dans ces lieux uniques où tout notre savoir est accessible à tous, où toutes les créations littéraires sont disponibles pour tous.

De nombreux artistes et auteurs viendront ainsi dans des bibliothèques et dans des médiathèques sur l’ensemble du territoire à la rencontre des usagers, faisant ainsi de l’été 2020, un été de partage autour des richesses artistiques et patrimoniales de nos régions. Nous devons aller au-devant des publics pour favoriser des découvertes, créer des émotions, transmettre des savoirs. J’ai confié à l’artiste Pierre Giner le commissariat de cet événement pour sa vision très large de la culture, dans tous ses secteurs, sur tous les territoires.

Chris Dercon, Président de la Rmn-GP


Ces rencontres fortuites, financées par le ministère de la culture, auront lieu de juillet à novembre 2020 (commissariat : Pierre Giner). Avec le soutien du Ministère de la Culture dans le cadre de l’Eté apprenant et culturel.

Découvrez le site internet

PROGRAMME

En Nouvelle-Aquitaine, les médiathèques de Billère, de Bayonne, de Dax, de Pau et le Mi[x] de Mourenx accueilleront l’itinérance d’Agnès de Cayeux du mardi 21 juillet au samedi 25 juillet 2020. Agnès de Cayeux propose de partager avec le public les lectures des fragments choisis de la Petite Bibliothèque idéale pour une informatique libre et poétique constituée de 64 ouvrages passés et sauvés des bennes d'une ressourcerie : une bible du langage C, un livre des premiers récits sur la cybercriminalité, un guide sur le hacking, des ouvrages techniques, des livres conseils sur 100 sites… Ces lectures partagées à enregistrer viendront enrichir une collection de podcasts qui nourriront la programmation du festival Accès)s( de Billère en octobre prochain.

En Centre Val-de-Loire, les médiathèques de Courtenay, Bourges, Châteauroux, La Riche accueilleront l’itinérance de Daniel Foucard et de Vincent Epplay du mardi 28 au vendredi 31 juillet 2020. Daniel Foucard, écrivain et Vincent Epplay, musicien, ont proposé durant le confinement un échange de créations sonores envoyées au rythme de cinq fichiers « sons » chaque semaine sur la machine de l'écrivain, lequel devait répondre par cinq textes. Ils ont ainsi présenté aux internautes huit « allers/retours » en deux mois. Ils se proposent de « jouer » ces échanges en mode lecture/concert devant public et d'en créer un inédit, en direct, dans chaque lieu invitant.

En Bourgogne-Franche-Comté, la médiathèque Jean-Jaurès de Nevers accueillera le 29 juillet 2020 le théoricien du graphisme Thierry Chancogne et le designer Alexandru Balgiu pour une émission de radio tirée de leur série pendant le confinement intitulée la radio Innommable. Cette extension d’un projet pédagogique initié par Alexandru Balgiu à l’Ensba Lyon, se poursuit sur le mode de la conversation érudite à l’antenne de la webradio Innomable cet été en région Bourgogne-Franche-Comté. Nume (le nom de l’émission est aussi le nom de naissance d’Alexandru dans la langue roumaine est un échange amical onomastique et pataphysique joyeux autour de noms choisis.

A Mayotte : la médiathèque de Chirongui accueillera durant le mois d’août Hamza Lenoir, Nadjim M’Chamgama et Fatima, trois jeunes auteurs mahorais accompagnés par l’écrivain Jean-Luc Raharimanana, pour entamer le travail de découverte des contes traditionnels collectés et amorcer une réflexion sur l’oralité. Après une semaine d’immersion à la médiathèque puis une semaine de création, les auteurs rencontreront le public de la médiathèque, à l’occasion de sa réouverture, pour retransmettre les travaux menés durant ces semaines de résidence.

En Normandie : le CNEAI-la Maison flottante à Poses, accueillera la dernière semaine d’août les deux artistes Céline Duval et Serge Elleinstein. On pèchera, photographiera, écoutera des récits, en écrira, interprètera et photographiera les œuvres de la collection graphique du CNEAI exposées sur le bateau. En public, et avec le public. Grâce au soutien du Secours populaire et des municipalités voisines, ceux qui ne peuvent partir en vacances seront les premiers accueillis (jeunes et familles)

Le réseau des bibliothèques du Roumois avec à sa tête la médiathèque de Bourg-Achard propose du 5 au 12 août 2020 une série d’ateliers créatifs avec l’artiste Marie Kuklova, fondatrice du Dada de l’Enfant Terrible. Le 5 août de 10h à 12h : Trouville La Haule et de 14h à 16h30 : Thuit de l’Oison. Le 8 août de 10h à 12h : Bourgtheroulde. Le 10 août de 10h à 12h : Bourg-Achard, et de 14h à 16h30 : Amfreville-St-Amand. Le 12 août de 14h à 16h30 : Hauville.

En Pays-de-la-Loire, la violoncelliste Aurélie Allexandre d’Albronn sillonnera la région fin août. L’artiste y proposera un programme « (d’)après Bach ». Le célèbre prélude de la Suite en Sol Majeur de Jean-Sébastien Bach ouvre et conclut un programme en forme d'arche où le cantor de Leipzig croise l'œuvre aux résonances folkloriques du Hongrois Zoltán Kodály et du Roumain György Ligeti, prouvant, s'il le fallait encore, l'omniprésence de cet héritage baroque sur les œuvres pour violoncelle seul du début du XXème siècle.

Et aussi à venir : L’académicienne et philosophe Barbara Cassin, l’artiste Jean-Philippe Renoult, l’éthologue au Centre de recherches sur la cognition animale (CRCA-CNRS) Audrey Dussutour, les artistes sonores Sarah Brown, Emma Loriaut et Julien Clauss, le designer au laboratoire de la transition énergétique Atelier21 Cédric Carles, la spécialiste de science-fiction africaine Oulimata Gueye, la physicienne et directrice de recherche au CNRS au Laboratoire matériaux et phénomènes quantiques Pérola Milman, le plasticien Alain Declercq

Mots-clés
A lire aussi

Fresques et graffitis au temps de Pompéi

- 31 juillet 2020
Les fresques et les graffitis sur les murs de la cité antique nous offrent un merveilleux témoignage de la vie quotidienne de l'époque, on vous explique tout !
Tout le magazine