Venise et la musique : une grande histoire d'amour !

La musique est partout à Venise au XVIIIe siècle : visitez l'expo ... en fredonnant Vivaldi !
15 octobre 2018
|

A Venise au XVIIIe siècle, les luthiers ont atteint un haut niveau d’excellence et de raffinement en particulier dans la fabrication des luths, archiluths, théorbes et guitares.
Six théâtres d’opéras rivalisent pour offrir des spectacles toujours plus magnifiques, unissant la magie des décors à la virtuosité vocale des chanteurs. Les compositeurs se pressent pour enseigner dans les ospedali, institutions caritatives où les jeunes orphelines sont formées au chant ou aux instruments. Véritable originalité vénitienne, ces ospedali produisent des concerts réputés dans toute l’Europe.

_DSC0672.jpg

Les ospedali demeurent les institutions les plus attirantes pour les hôtes du XVIIIe siècle comme pour les passionnés d’histoire musicale aujourd’hui. Créés dès le XVIe siècle pour secourir les enfants pauvres ou orphelins, et les sauver de la misère ou de la prostitution, ils s’orientent au XVIIe siècle vers une autre fonction, ô combien valorisée : élever dans la musique les jeunes filles orphelines pour leur donner un niveau d’éducation et un talent artistique de premier ordre.

Alors que les garçons sont très rapidement mis en apprentissage et vont travailler à l’arsenal ou dans la navigation urbaine, les jeunes filles sont divisées en deux groupes : les figlie del comun assurent l’entretien, pourvoient aux tâches ménagères et réalisent d’élégants travaux d’aiguille, très prisés en leur temps ; les figlie del coro, quant à elles, passent toute leur jeunesse (de huit à vingt ans environ) à apprendre le chant et la musique instrumentale. Rien n’étant trop beau pour le rayonnement musical de la capitale, ces jeunes élèves acquièrent un niveau musical exceptionnel grâce à de grands maîtres qui viennent dispenser leur enseignement deux ou trois jours par semaine. C’est dans une institution de ce type, le Pio Ospedale della Pietà, que Vivaldi fait ses débuts en tant que maître de musique.

 

Ecoutez Patrick Barbier, historien de la musique, vous en dire plus devant les oeuvres de l'exposition : 

Et n'oubliez pas nos "Eclats nocturnes", chaque mercredi de 20h à 21h30 dans les salles d'exposition, pour découvrir l'ambiance de la Venise du XVIIIe siècle !
Découvrez le programme

Mots-clés
A lire aussi

Le Grand Palais invite... Philippe Starck dans l'expo Venise !

- 2 novembre 2018
Philippe Starck, l’Icône du design et de l’architecture, l’incroyable inventeur protéiforme, est vénitien de cœur. Amoureux et familier de la lagune, il retrouve souvent Venise et sa maison à Burano. Il a fait le voyage au Grand Palais pour visiter l’exposition "Éblouissante Venise" et lève le voile sur les mystères de la Cité des Doges.
Tout le magazine