Le bain et le miroir - Ecouen

Le bain et le miroir - Ecouen

Soins du corps et cosmétiques à la Renaissance

Musée de la Renaissance, château d’Ecouen
- 20 mai 2009 - 21 septembre 2009

Partager

Description

Pour paraître naturelle, la beauté n’en est pas moins fabriquée Cent trente objets et œuvres d’art sont réunis par le musée national de la Renaissance pour restituer au cérémonial de la beauté à la Renaissance toute sa dimension esthétique et sociale. Nécessaires de toilette, palettes à onguents et flacons à parfums, boîtes à fards, miroirs, peignes, éléments de parure des cheveux, sont replacés dans leur contexte et mis en regard de représentations peintes et sculptées. Cette confrontation entre la beauté parfois idéalisée propre aux artistes de la Renaissance et ces témoignages de la culture matérielle et quotidienne permet de mieux comprendre les usages d’une civilisation où l’apparence autant que le soin de soi joue un rôle non négligeable. Du bain collectif au délassement aristocratique Si les étuves populaires héritées de la période médiévale n’ont pas encore disparu, le bain incarne au XVIe siècle une forme de sociabilité nouvelle réservée à une élite cultivée et savante, emblématique du mode de vie aristocratique en Europe. Peintures, dessins et gravures de Primatice, Jean Mignon, et Luca Penni laissent entrevoir le luxe des appartements des bains à cette époque. Sobre et imposant, celui du château d’Ecouen, ouvert exceptionnellement le temps de l’exposition, est une éloquente démonstration de cet art de vivre au temps des Valois. La cosmétologie : traités et « secrets de beauté » Les soins de beauté complètent l’hygiène du corps. Grâce à l’imprimerie, savoirs et secrets font l’objet d’une diffusion sans précédent. La cosmétologie moderne n’est cependant constituée que de recettes empiriques d’onguents, d’eaux et de poudres. Pour éviter les « enlevures » (boutons) ou « macules » (taches), pour combattre les ulcères et « oster les rides du visage », on se réfère à des formules testées par des proches. Conservé à la BnF l’étonnant recueil manuscrit de Claude Gouffier, Grand Ecuyer du roi, en fait l’inventaire. Ces recettes sont toutes datées et identifiées par les noms des personnes qui les fournirent telles Louise de Savoie ou Catherine de Médicis. La toilette et ses accessoires Le cérémonial de la toilette au cours duquel sont prodigués les soins de la peau et des cheveux, devient au cours du XVIe siècle l’un des privilèges du mode de vie raffiné adopté à la cour, au masculin comme au féminin. Un genre pictural nouveau se développe : le portrait nu. A mi-corps devant sa table de toilette, dévêtue dans l’environnement familier de sa chambre, espace de réception et non d'intimité, la Dame à sa toilette (musée des Beaux-Arts de Dijon) se définit par une beauté radieuse inspirée des canons antiques, un corps à la fois sacralisé et sensuel. Cette vocation sociale de la chambre justifie qu'on dispose sur la table de toilette des accessoires composés de matières précieuses : miroirs, peignes et brosses, cure-dents et cure-oreille, éléments de parure, un rarissime coffret-nécessaire de toilette du musée historique de Bâle, têtes de martres de cristal de roche censées éloigner les puces, etc… L’exposition se conclut par une évocation des fragrances utilisées à travers la présentation de toute une variété de luxueux conditionnements : délicat flacon en or serti d’opales prêté par le musée de Londres, étonnants bijoux en forme de pommes de senteurs qui s’ouvrent en plusieurs compartiments parfumés, perles de rosaires imprégnées de senteurs. Tous ces objets précieux et insolites, attestent du raffinement de la civilisation de la Renaissance jusque dans ses aspects les plus intimes. Exposition organisée par la Rmn et le musée national de la Renaissance - Château d’Ecouen (en parallèle au musée de Cluny, musée national du Moyen Age du 20 mai au 21 septembre 2009). Commissaire de l’exposition Michèle Bimbenet-Privat, conservateur en chef au Musée national de la Renaissance Cette exposition et ce catalogue sont réalisés avec le soutien de la Fondation d’entreprise L’Oréal, et la collaboration de L'Oréal Recherche ainsi que de la société Vygon Cette exposition bénéficie du soutien de Europe1 En partenariat média avec auFeminin.com, ANous et Téva

Informations pratiques

Adresse Musée national de la Renaissance - Château d'Ecouen 95440 Ecouen Tel : +33 (0)1 34 38 38 50 Accès Par l'autoroute (19 km de Paris) : autoroute A1 depuis la Porte de la Chapelle, sortie n°3, Amiens / Sarcelles / Pierrefitte / Saint-Denis ; Nationale 1 (D301) puis Nationale 16 (D316) en direction de Chantilly. Depuis Roissy CDG : sur la Francilienne (D104). Direction Cergy-Pontoise. Puis N16 en direction de Paris. Par le train (SNCF) : Gare du Nord banlieue : direction Persan-Beaumont / Luzarches par Monsoult, arrêt gare d'Ecouen-Ezanville. Puis autobus 269, direction Garges-Sarcelles, arrêt château d'Ecouen ou rejoindre le musée à pied depuis la gare (20 mn) par la forêt. Par le RER D : en direction de Orry la ville. Arrêt Garges Sarcelles puis prendre l’autobus 269, en direction de l’Hôtel de ville d’Attainville. Descendre à l’arrêt Château d’Ecouen. Téléchargez notre bibliographie sélective autour de l'exposition Contact Presse Rmn : Annick Duboscq Tel : +33 (0)1 40 13 48 51 Responsable du service presse : Florence Le Moing Musée national de la Renaissance – Château d’Ecouen : Michaël Caucat Tel : +33 (0)1 34 38 38 64 ou 06 08 37 76 12
http://www.rmn.fr/Musee-de-la-Renaissance-chateau-d
Visitez le musée de la Renaissance, château d’Ecouen
Visitez le musée de la Renaissance, château d’Ecouen

Mécènes

Cette exposition et ce catalogue sont réalisés avec le soutien de la Fondation d’entreprise L’Oréal, et la collaboration de L'Oréal Recherche ainsi que de la société Vygon.
La Fondation d’entreprise L’Oréal soutient l’exposition « Le Bain et le Miroir » présentée au Musée de Cluny et au Musée d’Ecouen du 20 mai au 21 septembre 2009 Depuis un siècle, L’Oréal accompagne les êtres humains dans leur quête de beauté, une quête profonde et universelle. Pourtant, le souci de l’apparence, le sens de la beauté et les représentations du corps restent des sujets complexes et peu explorés. C’est pourquoi la Fondation L’Oréal s’est donnée pour mission de soutenir la recherche en sciences humaines sur la beauté et les apports liés aux modifications de l’apparence, à travers les civilisations. Elle s’intéresse aux actions qui contribuent à enrichir et à affiner les connaissances sur le métier et l’univers de la beauté. L’exposition « Le bain et le miroir » s’inscrit dans cette démarche de recherche et de partage des connaissances. Cette exposition aborde deux périodes fondatrices de l’histoire de la beauté humaine : celle se situant de l’Antiquité au Moyen-âge ainsi que la Renaissance, à travers une approche concrète sur les cosmétiques et les soins du corps et leurs représentations. La Fondation L’Oréal Créée en 2007 avec la volonté de donner plus de force et de pérennité à l’engagement citoyen du Groupe, la Fondation d’entreprise L’Oréal soutient des programmes dans les domaines de la recherche scientifique, de l’éducation et de la solidarité, avec pour vocation de rendre le monde plus beau. Aux côtés de partenaires reconnus dans leur domaine, elle mène de grandes initiatives internationales et porte des projets au plus près des communautés locales. Elle incarne les valeurs du groupe, basées sur la recherche scientifique, la transmission du savoir, la diversité et le respect de l’autre.
L'Oréal Recherche
VYGON, mécène de l’exposition "Le Bain et le Miroir" Créée à Ecouen en 1962, VYGON est synonyme de qualité et fiabilité dans le domaine médico-chirurgical à usage unique. Intervenant dans le monde entier grâce à un réseau de 23 sociétés distributrices intégrées et de distributeurs exclusifs, les 1873 collaborateurs du Groupe VYGON mettent à la disposition de la santé des malades plus de 155 millions de produits. Avec un chiffre d’affaires annuel de près de 225 millions d’euros, VYGON affirme son savoir-faire industriel dans des domaines de haute technologie médicale tels que : - la néonatologie, la pédiatrie, - la réanimation, - l’anesthésie, - la prise en charge de la douleur post-opératoire, - l’abord vasculaire, - la chirurgie, - la neurochirurgie, - l’hospitalisation à domicile. Outre ses activités industrielle et commerciale, VYGON s’intéresse depuis de nombreuses années au patrimoine culturel de la commune d’Ecouen. L’action de mécénat culturel de la société VYGON sur l’exposition "Le Bain et le Miroir" s’inscrit dans le cadre du partenariat entamé depuis plusieurs années avec le musée national de la Renaissance.
Horaires
Tous les jours sauf le mardi, de 9 h 30 à 12 h 45 et de 14 h 00 à 17 h 45.
Tarifs
Plein tarif : 6,50 € Tarif réduit : 5,00 € incluant les collections permanentes. Gratuit pour les moins de 26 ans et pour tous le premier dimanche du mois Billet jumelé Cluny/Ecouen : 13 €, tarif réduit : 10 €