Rirkrit Tiravanija, Soup/No Soup

Rirkrit Tiravanija, Soup/No Soup

premier événement public de La Triennale

Grand Palais, Nef
- 7 avril 2012 - 8 avril 2012

Partager

Description

Une performance de Rirkrit Tiravanija, premier événement public de La Triennale. La Triennale est une manifestation organisée à l’initiative du ministère de la Culture et de la Communication / Direction générale de la création artistique, maître d’ouvrage, avec le Centre national des arts plastiques (CNAP), maître d’ouvrage délégué, et produite par le Palais de Tokyo. En prélude à l’ouverture de La Triennale, le 20 avril 2012 au Palais de Tokyo et dans les lieux associés situés dans Paris et sa proche banlieue, l’artiste contemporain Rirkrit Tiravanija présentera Soup/No Soup, projet qui transformera pendant douze heures la Nef du Grand Palais en un gigantesque banquet festif dont le menu consistera en une soupe Tom Ka. Ouvert à tous, ce projet, présenté pour la première fois à Paris, reprend sous le même titre, mais sur une plus large échelle, une oeuvre présentée pour la première fois dans l’exposition consacrée à l‘artiste, à New York en janvier 2011. Le samedi 7 avril, pendant douze heures, de midi à minuit, le Grand Palais sera gratuitement ouvert au public afin de partager une soupe préparée et offerte par l’artiste et son équipe. Généreux mais modeste, collectif mais singulier, Soup/No Soup se veut un grand rassemblement où chacun pourra vivre une expérience transactionnelle, immatérielle, basée sur l’échange, la rencontre et la générosité. De spectateur passif, le visiteur deviendra participant actif dans une oeuvre en construction. Depuis le début des années 1990, la pratique artistique de Tiravanija s’est concentrée sur une série de projets dont la préparation et le partage de repas par les visiteurs de ses installations est le contexte d’une exploration de la notion de communauté et de vie associative. Mettant l’accent sur le sens de la convivialité et de l’échange, Tiravanija permet ainsi des rencontres publiques centrées sur la préparation, le partage et la consommation de la nourriture. De telles actions peuvent être lues comme la production d’espaces littéraux et interpersonnels où les visiteurs créent une sorte d’architecture de l’hospitalité et de sculpture sociale. Précédées par les travaux d’autres artistes contemporains engagés dans le domaine du culinaire, comme « Food » (1971-73), le restaurant de Gordon Matta-Clark, les oeuvres de Tiravanija créent un riche dialogue avec ce que Marcel Mauss désignait comme l’inaliénabilité du don, ou, en d’autres termes, avec la complexité du jeu des valeurs et de l’échange déployée dans la possession, le don, la réception d’objets. En outre, bien que Tiravanija privilégie les recettes thaï dans ses repas, il évite les associations simplificatrices de l’exotisme, soulignant plutôt les dimensions intangibles et interpersonnelles de l’expérience partagée. Avec Soup/No Soup, La Triennale déclare d’emblée son désir de fédérer toutes ses énergies autour d’un projet artistique à la fois ambitieux et ouvert à tous. Au-delà de cette version considérablement augmentée de Soup/No Soup, La Triennale 2012 présentera, au Palais de Tokyo, un autre projet de Rirkrit Tiravanija. Soup/No Soup bénéficie du soutien de The Absolut Company. Soup/No Soup bénéficie de la participation des résidents d’Emmaüs Solidarité. Pour plus d’informations : www.latriennale.org Biographie de l’artiste Rirkrit Tiravanija est né à Buenos Aires, Argentine, en 1961. Il est le lauréat du Prix Hugo Boss en 2005. Il a également reçu le prix Benesse du Musée d’art contemporain de Naoshima au Japon et du Smithsonian American Art Museum. Il a récemment eu une rétrospective à la Kunsthalle de Bielefeld ainsi qu’au Bojmans van Beuningen Museum de Rotterdam. Tiravanija enseigne à l’école d’art visuel de Columbia University et est l’un des curators fondateurs de Utopia Station. Son travail a fait l’objet de nombreuses expositions à Kunsthalle Basel ; Museum of Modern Art, New York; Los Angeles County Museum of Art; Portikus, Francfort; Secession, Vienne ; Musée d’art moderne de la Ville de Paris (2005) ; Biennale de Venise (1993 et 1999) ; Whitney Biennial (1995 et 2005) ; Liverpool Biennale (2002 et 2004) ; São Paulo Bienal (2006) ; Solomon R. Guggenheim Museum, New York (2007 et 2008) ; Museo Guggenheim, Bilbao (2008) ; etc. En 2010, Rirkrit Tiravanija a été le lauréat du prix décerné par The Absolut Company.