nature morte

Fantin-Latour : un bouquet "de fiançailles"

Article - 26 octobre 2016
Henri Fantin-Latour rencontre Victoria Dubourg au musée du Louvre en 1866 alors que tous deux copient "Le Mariage mystique de sainte Catherine de Corrège". Ils se fiancent en mai 1869 et c’est à cette occasion que Fantin offre cette nature morte – dont le titre en conserve le souvenir – à Victoria.

"La Peinture est mon seul plaisir, mon seul but"

Article - 30 septembre 2016
Du 14 septembre 2016 au 12 février 2017, Henri Fantin-Latour est l'invité d'honneur du Musée du Luxembourg. Un artiste à part, sensible, à fleur de peau, aux multiples facettes, que nous vous proposons de découvrir.

Fantin-Latour : fleurs et fruits

Article - 27 septembre 2016
Dès le début des années 1860, ?la nature morte apparaît à Henri Fantin-Latour comme un excellent moyen de perfectionner son art, d’étudier? les rapports de tons et de couleurs,? de se montrer à la fois fidèle à la nature et à la peinture, ses deux seuls maîtres.

Fantin-Latour en 10 dates

Article - 9 septembre 2016
Du 14 septembre 2016 au 12 février 2017, le Musée du Luxembourg présente "Fantin-Latour. À fleur de peau". Avant d'aller rendre visite au maître des portraits de groupes et des natures mortes, apprenez un peu mieux à le connaître...

Velázquez, peintre de bodegones

Article - 9 avril 2015
Un mortier en faïence, quelques oignons, un poisson ou un morceau de pain… Tels sont les éléments qui composent habituellement les bodegones, ces natures mortes apparues en Espagne à la fin du XVIe siècle...

Hokusai : le Fou de peinture

Article - 3 décembre 2014
Hokusai ne fut pas seulement un créateur d'estampes, un imagier soumis à la commande d'une clientèle plus ou moins fidèle.