Emile Zola, photographe

Emile Zola, photographe

Vous connaissez Emile Zola l'écrivain. Mais saviez-vous qu'il avait pratiqué avec passion la photographie de 1894 à sa mort ? on vous en dit plus !
21 Dezembro 2020
|

Avant l’invention de la photographie en couleurs par les frères Lumière en 1903, toute la photographie n'était pas exactement en noir et blanc ! La réalité était plus complexe : les photographes expérimentaient une gamme variée de valeurs où les noir et blanc purs étaient l’exception et où les teintes tirant vers le brun-jaune, dites sépia étaient les plus utilisées. 

Le procédé négatif/positif breveté par l’anglais Fox Talbot en 1841 permet de multiplier les épreuves sur papier et donc d’en varier les teintes. Le photographe artiste peut ainsi choisir les couleurs de ses épreuves en jouant sur la chimie des bains de fixage ou sur la nature des papiers. C'est ce que Zola expérimente avec le négatif du portrait de ses enfants comme vous pouvez le voir ci-dessous. Ces 6 tirages seront à découvrir prochainement à l'exposition Noir & Blanc au Grand Palais.

Emile Zola photographe
Émile Zola, Denise et Jacques, les enfants d’Emile Zola
1898 ou 1899 
Achat en vente publique, 2017
© BnF - Département des Estampes et de la photographie

Emile Zola aimait immortaliser sa femme, Alexandrine, avec qui il n'a jamais eu d'enfant. Il en aura deux, Jacques et Denise, avec Jeanne Rozerot, sa maitresse. Il les prend des centaines de fois en photo : en portrait ou en train de jouer dans le jardin. Il fera même un album pour Jeanne, avec ce titre : Denise et Jacques, histoire vraie, par Emile Zola.

Illustrant ainsi sa double vie, ses photographies sont très liées à son histoire avec Jeanne et leurs enfants. Zola découvre la photographie au moment où il la rencontre et se forme en autodidacte. Il approche alors de la cinquantaine et leur histoire durera jusqu’à la mort de l’écrivain, à 62 ans. 

Ces six photographies d’Émile Zola présente des variations de tirages à partir d’un même négatif de Denise et Jacques : un cyanotype (épreuve aux sels de fer d’un bleu profond) et cinq épreuves sur papier citrate et argentique forment une riche palette de teintes !

 

Découvrez le catalogue de l'exposition