L'Empire : un terme du passé ?

L'Empire : un terme du passé ?

Pour l'artiste Huang Yong Ping « Le terme Empire, beaucoup moins utilisé aujourd'hui, est un terme du passé [1] ». Si l'Empire sous sa forme politique traditionnelle a effectivement disparu, son sens a néanmoins évolué dans le temps, au point qu'il persiste aujourd'hui sous d'autres aspects.
6 июня 2016
|
Boris
Si les premières formes d'Empires (égyptien, hittite, assyrien...) se sont constituées plus de 1000 ans avant notre ère, c'est l'Imperium romain de l'Antiquité fondé en 31 av. J.C., qui lui a légué son nom et sa première grande référence historique. Plusieurs empires européens postérieurs, de l'Empire Carolingien en passant par le Saint-Empire romain germanique, en ont d'ailleurs souvent revendiqué l'héritage.
 
Parmi ses principales caractéristiques, l'empire se définit comme un Etat ou un ensemble d'Etats, administré par un pouvoir centralisé et concentré dans les mains d'un empereur. L'idée d'empire est également étroitement liée à celle de conquête militaire. Les territoires qui le composent sont en effet progressivement regroupés au gré des batailles.
 
Huang Yong Ping, Empires, MONUMENTA 2016 © Adagp, Paris 2016, courtesy de l’artiste et kamel mennour, Paris, Photo Didier Plowy pour la Rmn-GP
Avec la découverte de l'Amérique par Christophe Colomb en 1492, la colonisation devient une nouvelle arme de l'Empire. Les peuples annexés sont désormais soumis et subordonnés par le droit à l'Etat impérial: c'est la naissance de l'impérialisme. Espagnols, Portugais, Britanniques, Hollandais et Français vont successivement l'utiliser pour tenter de prendre le contrôle du monde. Mais l'indépendance des États-Unis en 1776 marque le début d'un déclin lent et progressif des empires coloniaux qui s'achèvera avec les vagues d'indépendance d'Asie et d'Afrique au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale.
 
Pour les Français, c'est surtout l'épisode napoléonien qui renvoie à l'imaginaire impérial. Proclamé le 18 mai 1804 par Napoléon Bonaparte, le Premier Empire connaît son apogée en 1812. Ebranlé par la défaite de Waterloo, il s'effondre en 1815 avant de renaître de 1852 à 1870 sous l'autorité de Napoléon III, sous une forme plus libérale. Pour de nombreux historiens, l'épisode impérial français ne peut se limiter à sa seule dimension militaire. Malgré l'autoritarisme du régime, ce dernier a permis d'unifier une France divisée au sortir de la Révolution française, et de transposer une partie des idéaux révolutionnaires sur les plans politiques et administratifs. Certaines réalisations constituent d'ailleurs encore des fondements du « modèle français » (Code civil, départements, Préfectures...).
 
Le grand bicorne napoléonien qui couronne l'installation de Ping, fait directement référence à cette période et symbolise l'exaltation de la puissance politique. Encerclée de conteneurs qui renvoient à la puissance industrielle moderne et à la mondialisation, elle permet de tracer un pont entre les acceptions passées et présentes du terme d'empire. Un concept initialement politique et militaire qui a progressivement investi le terrain de l'économie.