Amadeo de Souza-Cardoso : un dandy à Paris

Apprenez à connaître un peu mieux "le secret le mieux gardé de l'art moderne". L'artiste portugais Amadeo de Souza-Cordoso est au Grand Palais jusqu'au 18 juillet 2016.
12 mai 2016
|
Mélissa Lacoste
Amadeo dans son appartement au 150, Boulevard du Montparnasse, Paris [1907]. Fonds ASC-BA, ASC 01/16
En 1910, le sculpteur catalan Léon Solá réalise le buste d'Amadeo, aujourd'hui disparu, dont les traits et la prestance témoignent d'un homme persévérant à l'allure volontaire et énergique. Ce tableau est complété par la description de Jeanne Modigliani qui le décrit comme « Très beau, grand seigneur superbe et un peu cabotin, mais capable de la gentillesse la plus exquise ». Les témoignages des proches et les photographies d'Amadeo dévoilent un jeune homme cultivant le dandysme bohème du Paris artistique des années 1900.

Il apparaît souvent vêtu d'un costume sombre trois pièces, d'une chemise blanche, d'une lavallière, d'un chapeau et de gants. Mais il affiche son originalité en arborant à l'occasion une cape à l'espagnole, un chapeau de toréador, des guêtres claires sur des chaussures marron, des gants blancs et un pantalon évasé. Ce côté décalé ressort par le témoignage de Diogo de Macedo, qui écrit qu'Amadeo se fit établir un certificat de noblesse et un blason auprès de l'académie héraldique de Madrid. Son attrait pour la mode fut rendu possible par le soutien financier de son père qui lui allouait chaque mois une somme substantielle et lui permet de suivre les tendances. Ainsi, peu avant la guerre, la mode change, délaissant le bohème pour une élégance plus sobre, autour du costume et du chapeau melon et Amadeo s'habillera chez le tailleur anglais Curzon Brothers dont il affectionne les costumes.

Mots-clés
A lire aussi

Amadeo à Paris

- 7 décembre 2016
Une plaque commémorative a été apposée sur la façade de la dernière demeure parisienne du peintre Amadeo de Souza-Cardoso, au 20 rue Ernest Cresson dans le 14ème arrondissement à Paris.

Amadeo de Souza-Cardoso : les derniers jours !

- 12 juillet 2016
Plus que quelques jours avant la fin de l'exposition Amadeo de Souza Cardoso au Grand Palais. Vous avez jusqu'au 18 juillet pour découvrir le secret le mieux gardé de l'art moderne...
Tout le magazine