Caravage

12 juin 2012
|
Le Caravage (vers 1571-1610) La Diseuse de bonne aventure, vers 1595-1598 Huile sur toile. H. : 0,99 m ; L. : 1,31 m Paris, musée du Louvre © RMN / Jean-Gilles Berizzi

Michelangelo Merisi, dit Caravage (1571-1610)

Il est né en Italie, dans le petit village de Caravaggio, d'où son surnom. Il étudie à Milan et s'installe, ensuite, à Rome. Caravage mène une vie tapageuse : bagarres, séjours en prison. Mais comme il est protégé par ses mécènes, il s'en sort toujours. En 1606, accusé de meurtre, il doit quitter l'Italie et se réfugie sur l'île de Malte où il continue à peindre.

Caractéristiques de sa peinture

Caravage propose une nouvelle peinture. Ses toiles religieuses sont plongées dans le quotidien, très réalistes. Les personnages de la Bible ne sont pas comme à la Renaissance idéalisés, mais peints comme des gens du peuple de cette époque, souvent en haillons, les pieds sales. Il peint aussi de nombreuses scènes de genre: des concerts, des bohémiennes, des scènes de tavernes. Ses compositions sont toujours très simples. Pour plonger le spectateur directement dans l'œuvre, Caravage peint ses personnages grandeur nature et supprime le premier plan. Contrairement aux classiques (lien), il ne fait pas de dessin préparatoire, il pose la couleur directement sur la toile. Il porte l'attention sur l'expression des personnages, les gestes, les regards.

L'aspect dramatique est accentué par les couleurs. Elles sont très sombres.
Il pratique le clair obscur. La lumière guide l'œil directement vers l'essentiel.

Caravagisme

Caravage n'a pas fondé d'école et il n'a pas eu d'élèves. Pourtant, son art inspire de nombreux jeunes peintres, à tel point que l'on parle de caravagisme. Des peintres tels que Manfredi reprennent ses principes: une toile de grande taille, un sujet biblique avec un personnage qui semble contemporain, des couleurs sombres et un clair obscur. Son influence se ressent hors d'Italie également. Le peintre français Georges de La Tour travaillera ce clair obscur mais s'inspirera également de ses thèmes La diseuse de bonne aventure.

Bartholomeo Manfredi (1580-1620) Saint Jean-Baptiste tenant un mouton Huile sur toile. H.:1,48 m ; L. : 1,14 m Paris, musée du Louvre ©RMN / Gérard Blot



Mots-clés