Des céramiques à profusion

Le tour du potier, inventé au IVe millénaire avant J.-C., se répand durant l’Antiquité. Les parois des vases sont plus régulières, plus fines et plus lisses. Les céramiques sont plus élégantes.
5 janvier 2018
|

Les potiers orientaux, grecs en particulier et étrusques, développent de nombreuses formes : le cratère, l’amphore, la coupe, l’aryballe, la pyxide, l’œnochoé… Leurs parois sont richement décorées.

 

Cratère en cloche à figures rouges, Amphore à figures noires, Canthare ou Cotyle, Skyphos, Kyathos à figures noires, Bouteille à décor géométrique © Photo RMN - Martine Beck-Coppola

>Découvre la céramique grecque à figures rouges en s’amusant

Les Égyptiens produisent une faïence à la glaçure bleue turquoise translucide.
 

Hippopotame trouvé à Aboùl Naga 11e dynastie (vers 2016-1963) © Photo RMN - Hervé Lewandowski

Les chinois sont déjà les grands maîtres de l'art de la céramique. Ils la modèlent, la sculptent, et la transforment en armée de soldats qui protège l'Empereur Qin Shi Huangdi dans son tumulus, sa dernière demeure. Sous la dynastie Han, de petites statuettes appelées Mingqi sont placées dans les tombes. Les premières céramiques en kaolin (terre utilisée pour la porcelaine) apparaissent. Elles sont émaillées de bleu ou de vert.

 

 

 

Mots-clés
A lire aussi
Tout le magazine