F

F comme figuratif, fresque et frottis
4 février 2018
|
 
Poteau figuratif de véranda année 1920-1930 Bois, kaolin, polychromie République fédérale du Nigeria, Yoruba H. : 1,48 m ; L. : 0,28 m ; Prof. : 0,28 m Paris, musée du quai Branly, ancienne collection Barbier-Müller © RMN / Jean-Gilles Berizzi

Faïence

La faïence est une céramique enduite d’émaux cuits  entre 800 et 1000° C.
Dès le 4e millénaire (vers 3700 avant J.-C.) les potiers de l’Égypte antique fabriquent de petits objets funéraires, comme les petits hippopotames, recouverts d'un pseudo-émail d'un bleu très vif. Puis, au Xe siècle avant Jésus-Christ, en Mésopotamie (Irak, Iran) les céramiques sont recouvertes d’une glaçure siliceuse.

Mais c’est au Moyen Âge que la faïence se développe surtout au sein des civilisations islamiques. Elle est probablement inventée en Irak au IXe siècle, puis diffusée en Europe par l’Espagne (céramique hispano-mauresque), puis l’Italie (Majolique italienne).
Au Xe, l’Espagne subit l'invasion des conquérants venus d'Afrique du Nord, les abbassides. Ils influencent la production de faïence appelée hispano-mauresque. Celle-ci est très appréciée pour le chatoiement de ses reflets métalliques dorés qui imitent l'or et ses décors d'animaux et de végétaux. Elle va influencer la production de faïence européenne.

À la Renaissance, la faïence se développe en particulier en Italie, grâce aux échanges commerciaux très forts avec l’Espagne. On l’appelle majolique italienne. Elle se développe surtout en Toscane. Elle est réputée pour la finesse de ses décors peints. La faïence tire d'ailleurs son nom de la ville de Faenza en Italie où elle est produite en quantité. Innovation technique fondamentale, elle permet d'imperméabiliser les poteries et d'ajouter de riches décors peints sur leur fond blanc, de vrais tableaux illustrant les histoires de la mythologie grecque et romaine.
Dès le XVIIe siècle, la production de faïence se diffuse à d’autres pays d’Europe : Pays-Bas (Delft), France (Nevers)… 

 

Coupe au dromadaire portant un étendard, 10e siècle Irak (origine) céramique siliceuse, décor sur glaçure, Paris, musée du Louvre, Photo (C) RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Jean-Gilles Berizzi
 

Figuratif

Le mot «figuratif» est utilisé pour qualifier des représentations de personnages, d'animaux, de la nature, d'objets dans des styles variés. Un portrait, un paysage, une nature morte sont des représentations dites "figuratives". On oppose l’art figuratif à l’art abstrait.



Fresque

La fresque est une technique de peinture murale à l'eau. Les pigments sont dilués dans ce liquide. La couleur est appliquée au pinceau sur un enduit frais (composé de sable et de chaux…). Cette technique est connue depuis l'Antiquité, elle a été utilisée au Moyen Âge, dans les basiliques et en Italie pendant la Renaissance. Ensuite, elle se fait plus rare.



Frottis (un)

Un frottis est une mince couche de peinture transparente réalisée au pinceau ou à la brosse qui laisse voir le support.

Mots-clés
A lire aussi

Z

- 23 février 2018
Z comme ziggourat et zodiaque

Y

- 22 février 2018

X

- 21 février 2018
X comme xylographie
Tout le magazine