Le sculpteur, maître de la matière

La sculpture en pierre qui a résisté aux aléas du temps est mieux connue que la sculpture en bois, matière périssable, ou en bronze, métal souvent refondu pour d’autres usages.
5 mai 2018
|
Stèle funéraire d’Apinosus Iclius Musée d’archéologie de Saint-Germain-en-Laye © Photo RMN - Gérard Blot

La sculpture en pierre décore l’extérieur et l’intérieur des bâtiments (temples, palais, villas, tombes), présentée en frise, en relief, en haut-relief ou en ronde-bosse.

La sculpture prend des dimensions diverses : on peut lui donner une taille monumentale, la réaliser grandeur nature ou encore la réduire à de petits modèles de quelques centimètres.

Les sculpteurs antiques privilégient les matériaux locaux : le granit ou le grauwacke en Égypte, le marbre en Grèce, le jade en Chine…

Au fil des siècles, ils développent un talent étonnant. Maîtrisant les techniques, ils défient la matière et lui donnent des formes de plus en plus réalistes (proche de ce que l’on voit).

Mots-clés
A lire aussi

Z

- 23 février 2018
Z comme ziggourat et zodiaque
Tout le magazine