Langue

  • العربية
  • English
  • Français
  • Deutsch
  • Italiano
  • Portuguese, International
  • Русский
  • Español

Les oeuvres de Gauguin comme vous ne les avez jamais vues !

ven, 03/11/2017 - 14:22 -- debout
Découvrez nos dispositifs numériques pour plonger dans les oeuvres de Gauguin !
Dans le cadre de l’exposition Gauguin l'alchimiste, plusieurs outils de médiation et d’édition ont été mis au point grâce à la technologie et la modélisation 3D, afin de vous faire découvrir les oeuvres de Gauguin sous tous les angles ! 


La numérisation 3D par l'Agence Photographique : 
32 oeuvres (21 céramiques et bois sculptés ainsi que 11 peintures, toutes prêtées par le Musée d'Orsay) ont été captées en photogrammétrie avec une très haute précision garantissant leur conformité géométrique et colorimétrique. Cette technique de numérisation 3D permet d’appréhender l’oeuvre différemment, de l’observer sous toutes ses formes et d’en découvrir les multiples détails.
Découvrez toutes ces oeuvres en 3D ICI


Zoom sur le portrait de l'artiste qui peut en cacher un autre ! 
Dans ce Portrait de l'artiste, conservé au Musée d'Orsay, Gauguin se représente dans un décor "tahitianisé" de son nouvel atelier, peint en jaune et vert olive. L'image qu'il veut donner est celle d'un artiste farouche, aux traits "primitifs", dont la rudesse est accentuée par la simplicité de la touche et le matériau rugueux de la toile.
Au verso du tableau, Gauguin peint le visage légèrement halluciné de son jeune ami William Molard (1862-1936). Musicien wagnérien, celui-ci est lié à la bohème européenne des artistes du Montparnasse de l'époque, dont certains, comme Strindberg ou Durio, participeront à la diffusion de l'oeuvre de Gauguin.
Les deux faces du tableau résument bien l'hiver 1893-1894 passé par le peintre à Paris. Cette courte période est riche d'avenir pour l'introduction du primitivisme dans l'avant-garde cosmopolite européenne au tournant du siècle.
Grâce à la numérisation 3D, découvrez les deux faces du tableau ! 


La 3D dans votre téléphone grâce à l'application mobile gratuite de l'exposition : 
En plus des informations sur l’exposition, découvrez des contenus étonnants avec le parcours animaux de Gauguin, ainsi que la reconnaissance d’images qui permet de voir certaines des œuvres de Gauguin en 3D et à 360 ! 
 



 

 

Une modélisation 3D de la Maison du Jouir au sein de l'expo : 
L’exposition s’achève avec une évocation de la Maison du Jouir grâce à la technique de l'hologramme. 

En septembre 1901, Gauguin réalise enfin son souhait de s’installer dans l’archipel reculé des Marquises. Il quitte donc Tahiti pour Hiva Oa et s’installe à Atuona, où il achète une terre et construit avec des matériaux locaux sa maison-atelier. La case est dotée d’un étage auquel on accède par une échelle qui donne sur une chambre à coucher attenante à l’atelier de Gauguin. Sur les murs de l’atelier, Gauguin accroche à la fois ses « documents », reproductions d’oeuvres d’art diverses qu’il admirait, et des tirages de sa suite de gravure tardives.
L’entrée de la maison est encadrée dans sa partie supérieure par cinq panneaux sculptés polychromés dont le linteau porte l’inscription Maison du Jouir (Paris, musée d’Orsay). 
 

Gauguin l'alchimiste
Grand Palais, j
usqu'au 22 janvier 2018
Réservez votre billet ICI

à lire aussi

Inscription à la newsletter

Voulez-vous vous inscrire à la newsletter ?