La sculpture au XIXe siècle

11 mai 2012
|
Jean-Baptiste Carpeaux (1827-1875) La Danse Commande de Charles Garnier en 1863 pour la façade de l’Opéra-Garnier (Paris) Plâtre original. H. : 2.3 ; L. : 1,2 m. Paris, musée d’Orsay © RMN (Musée d’Orsay) / Hervé Lewandowski

Comment fait-on une sculpture?

Il y a trois principales façons de faire une sculpture :

Le modelage
Le modelage est une étape préliminaire, un modèle. Le sculpteur modèle à la main des matières souples, malléables comme la cire ou l’argile. Daumier se sert de la terre pour modeler les Célébrités du juste milieu : des députés et des personnages politiques français. Elle lui permet d'esquisser rapidement ces personnages.

Honoré Daumier (1808-1879) Charles Philippon, journaliste ; Laurent Cunin, député et pair de France ; Comte Auguste Hilarion de Kératry, député et pair de France. Ils appartiennent à l’ensemble des Célébrités du Juste Milieu, 1833 Terre crue peinte. H. : 13 cm (environ par buste) Paris, musée d’Orsay ©RMN (Musée d’Orsay) / Hervé Lewandowski

La taille
La taille consiste à sculpter directement un bloc de bois ou de pierre. Le sculpteur préfère en général modeler ses œuvres et confie la taille à des spécialistes qu'on appelle des praticiens. Ceux-ci reproduisent fidèlement le modèle en terre ou en plâtre.

La fonte
Le bronze est très apprécié en sculpture. À nouveau, le sculpteur fait appel à un spécialiste, le fondeur. Il lui remet son modèle. Le fondeur réalise un moule en plâtre dans lequel il insère un noyau. Il fait couler le bronze dans l'espace situé entre le noyau et le moule.
La couche de bronze est toute fine, la sculpture est creuse.

La sculpture dans la ville

La sculpture au XIXe siècle, en France, prend place dans la ville. On érige des monuments et des statues, sur les places, dans les jardins, en l'honneur des grandes batailles, des grands hommes ou de tout ce qui peut faire la fierté de la France. La statue vient aussi décorer les façades des nouveaux bâtiments. François Rude (1784-1855) sculpte une allégorie de la patrie où tous les français se lient ensemblent pour la victoire: Le Départ des volontaires pour l'Arc de triomphe de Paris. Carpeaux, grand sculpteur du second empire réalise la Danse pour l'Opéra de Charles Garnier. Au début, cette sculpture ne plaisait pas du tout: trop de personnages, trop de mouvements. On lui a même jeté de l'encre dessus!

François Rude (1784-1855) Le Départ des volontaires (la Marseillaise), vers 1835 Pierre. H. : 12,70 m Paris, Arc de Triomphe ©RMN / Agence Bulloz

Rodin

Auguste Rodin est le sculpteur le plus célèbre de ce siècle. Comme les impressionnistes, il crée un art nouveau, en marge du style officiel. Il est critiqué au début, il refuse l'aspect "fini", il laisse des blocs de marbre apparents. Ce n'est pas par paresse mais par choix esthétique et symbolique. Dans La Pensée, il représente la tête de son élève, Camille Claudel. Elle sort du bloc de marbre, comme l'inspiration est sortie de l'esprit du maître.

Auguste Rodin (1840-1917) La Pensée ; Portrait de Camille Claudel, 1886-1889 Marbre. H. : 74 cm ; L. : 43 cm Paris, musée d’Orsay ©RMN (Musée d’Orsay) / René-Gabriel Ojéda



Mots-clés
A lire aussi

Le nouveau Pass Sésame Escales est en vente !

Article - 21 septembre 2020
Avec le nouveau Pass Sésame Escales, passez d’une exposition à un musée, de Paris aux 4 coins de la France, et allez de découvertes en surprises…Découvrez la nouvelle formule du Pass Sésame
Tout le magazine