L’art de l’écrit et des enluminures

5 juillet 2012
|
Les Très Riches Heures du Duc de Berry : Les Heures de l’Année Liturgique Le Mont-Saint-Michel par les frères de Limbourg Chantilly, musée Condé © Photo RMN - René-Gabriel Ojéda


Le Moyen Âge est l’époque des livres enluminés sur parchemin. En Europe, les monastères abritent les ateliers de copistes où les livres anciens (de l’Antiquité) sont recopiés à la main : ce sont des manuscrits. Ils sont écrits en caroline, belle écriture ronde mise au point sous Charlemagne, puis plus tard, en caractères gothiques. Ils sont ornés d’enluminures aussi appelées miniatures. Ce sont des images peintes qui illustrent les textes. En fonction de leur contenu, les livres sont décorés de scènes religieuses, chevaleresques, de la vie de la cour, de la vie quotidienne, des villes et des campagnes, etc.

Alors que l’Europe est encore à l’heure du manuscrit, dès le IXe siècle, la Chine utilise la xylographie (gravure sur bois) pour reproduire les textes bouddhiques en de nombreux exemplaires. De son côté, la calligraphie (du grec kalligraphia : belle écriture) devient un art à part entière. L’art des miniatures est aussi fort apprécié des Perses, en Iran, qui influenceront l’art indien.

Jean Mielot, secrétaire du Duc de Bourgogne, traduisant "Les miracles », 1456 Paris, bibliothèque nationale de France Photo RMN - © Agence Bulloz
Mots-clés
A lire aussi

L'exposition Pompéi est ouverte !

- 2 juillet 2020
Profitez du Grand Palais tout l'été avec l'exposition Pompéi : une plongée immersive dans l'histoire de la cité antique !
Tout le magazine