Le romantisme

5 juillet 2012
|
Eugène Delacroix (1798-1863) Le 28 juillet 1830 : la Liberté guidant le peuple, 1830 Huile sur toile. H. : 2,6 ; l. : 3,25 m Paris, musée du Louvre © RMN / Hervé Lewandowski


Le Romantisme commence à la fin du XVIIIe siècle et introduit le XIXe siècle. Les artistes de ce mouvement littéraire et artistique, les romantiques, s’opposent au classicisme. Ils ne veulent pas représenter le beau, la nature parfaite mais exprimer leurs sentiments.

Le paysage romantique

L’artiste romantique se tourne vers la nature. Il la représente souvent menaçante: des gouffres, des montagnes, des tempêtes. L'homme est tout petit face à elle. Elle est source d’inspiration, de rêverie. Friedrich et Turner sont les grands peintres de cette nature.

Caspar David Friedrich (1774-1840)

Ce romantique allemand écrit: "Le peintre ne doit pas seulement peindre ce qu'il voit devant lui, mais aussi ce qu'il voit en lui-même." Dans son tableau Le voyageur au-dessus de la mer de nuages, il met en scène l'homme romantique, pensif qui contemple le monde.

Caspar David Friedrich (1774-1840) Le Voyageur au-dessus de la mer de nuages, 1817-1818 Huile sur toile. H. : 94,5 ; l. : 74,8 cm Allemagne, Hambourg, Kunsthalle ©BPK, Berlin, Dist. RMN / Elke Walford

Un monde imaginaire

Les romantiques veulent exprimer leurs sentiments mais aussi leur propre univers. Ils y mêlent souvent le réel au fantastique et à l'imaginaire.

Francisco Goya (1748-1828)

Ce grand peintre espagnol va, à la fin de sa vie, réaliser une série de gravures. Dans Le sommeil de la raison engendre des monstres, il exploite ces thèmes, chers aux romantiques, la nuit et le rêve. Il ne représente pas la réalité mais ses cauchemars. Les animaux qui sont autour de lui sortent de sa pensée.

Francisco Goya (1746-1828) Les Caprices I : planche 43, Le sommeil de la raison engendre des monstres Aquatinte, eau-forte Lille, musée des Beaux-arts ©RMN / Jacques Quecq d’Henripret

William Blake (1757-1827)

Il ne faut pas oublier ce poète anglais, resté incompris de son temps. Il refuse de dessiner d'après nature et ne se fie qu'à sa propre imagination. Ses dessins et ses gravures illustrent les poèmes qu'il écrit. Cette aquarelle semble née d'un rêve. Le vieillard avec son compas est souvent une représentation de Dieu créant le monde.

Une peinture de notre temps

La peinture d'histoire à l'École des beaux-arts était l'exercice le plus important. Les artistes devaient peindre les évènements de l'histoire antique. Les romantiques souhaitent représenter le présent. Les peintres français réalisent de grandes toiles des épisodes de l'histoire moderne.

Théodore Géricault (1791-1827)

En 1816, la frégate "La Méduse" fait naufrage près des côtes du Sénégal. Géricault peint son célèbre tableau Le Radeau de la Méduse trois ans plus tard. Ce sujet dramatique et contemporain est très romantique.

Théodore Géricault (1791-1824) Le Radeau de la méduse, 1819 Huile sur toile H. : 4,9 ; l. : 7,2 m Paris, musée du Louvre ©RMN / Daniel Arnaudet

Eugène Delacroix (1798-1863)

Il peint les journées révolutionnaires de 1830, La Liberté guidant le peuple. Il célèbre le combat des jeunes gens de son époque pour la liberté.

Mots-clés
A lire aussi

Miró le rêveur

- 7 novembre 2018
Découvrez l’époque surréaliste de Miró où il invente un monde poétique, inconnu jusqu’alors dans la peinture du XXe siècle avec un langage résolument novateur !
Tout le magazine