Venise sur un air d'opéra avec Vivaldi !

Découvrez l'importance de la musique à Venise au XVIIIe siècle, avec notamment Vivaldi, dont le nom est inséparable de la cité !
9 novembre 2018
|

 

060.Longhi_Concert.png
Pietro Longhi, Le concert entre amis, © Archivio fotografico G.A.VE, “su concessione del Ministero dei beni e delle attivi-tà culturali e del turismo. Museo Nazionale Gallerie dell’Accademia di Venezia,”

La musique instrumentale et vocale est jouée partout dans la cité des doges, dans les ospedali, les églises, la basilique San Marco, les palais. Pendant toute la durée du carnaval, tous les théâtres rivalisent en produisant de nouveaux opéras aux décors toujours plus inventif. En 1708, lors de la visite de Frédéric IV, roi de Danemark et de Norvège, les décors somptueux construits pour Il Vincitor generoso, opéra de Lotti à San Giovanni Grisostomo, ont frappé les esprits.

Sous l’Ancien Régime et jusqu’à la première moitié du XIXe siècle, la musique fait partie de l’éducation de chacun quelle que soit la classe sociale à laquelle on appartient. Donc, les peintres sont musiciens, quelquefois ils écrivent des poèmes, ils chantent en famille et ils ont pour amis des musiciens. Il existe une perméabilité entre le théâtre, la musique, la peinture et la sculpture.

130.Molinari_Mandoline.png
Giuseppe Molinari, Mandoline Milanaise © Collections Musée de la musique / Cliché Anglès

Pendant le premier tiers du siècle, les compositeurs vénitiens Carlo Francesco Pollarolo, Antonio Lotti, Tommaso Albinoni détiennent un certain monopole, même si d’autres musiciens sont appréciés : ainsi, Haendel séjourne à Venise en 1709 et compose une nouvelle partition pour Agrippina.
La composition d’opéras semble si prestigieuse que Vivaldi se lance dans cette nouvelle activité et prend même la responsabilité du théâtre Sant’Angelo dont il devient l’impresario. Entre 1713 et 1738, il compose une quarantaine d’opéras pour Venise, ainsi que pour Mantoue, Modène, Rome.

Antonio Vivaldi est donc une figure essentielle de la vie musicale à Venise dans le premier tiers du siècle. Homme d’église, violoniste virtuose, professeur à l’Ospedale della Pietà, compositeur fécond de musique instrumentale appréciée à Rome et dans toute l’Europe, son activité est intense. De son temps, sa renommée est indiscutable et documentée.

 

 

 

Revivez cette incroyable vitalité vénitienne au Grand Palais jusqu'au 21 janvier 2019 ! 

Et chaque mercredi soir de 20h à 21h30, dans le prix du billet d'entrée, assistez aux Éclats nocturnes : théâtre, musique et danse au coeur de l'exposition !
Téléchargez le programme

Mots-clés
A lire aussi

Le Grand Palais invite... Philippe Starck dans l'expo Venise !

- 2 novembre 2018
Philippe Starck, l’Icône du design et de l’architecture, l’incroyable inventeur protéiforme, est vénitien de cœur. Amoureux et familier de la lagune, il retrouve souvent Venise et sa maison à Burano. Il a fait le voyage au Grand Palais pour visiter l’exposition "Éblouissante Venise" et lève le voile sur les mystères de la Cité des Doges.
Tout le magazine