Joue avec Pompéi : Les 7 différences !

Joue aux 7 différences avec la fresque à la Néréide retrouvée à Pompéi et restituée.
15 avril 2020
|

Prêt-e ? Alors c'est parti ! Clique sur l'image pour lancer le jeu 

jeu des 7 différence

SUR TABLETTE CLIQUE  ICI 

En plaçant le curseur sur l'image ci-dessous, le zoom s'activera et tu verras mieux les détails.

fresque du plafond de la chambre à coucher de la maison de lésa et le cygne
Restitution d'une fresque du plafond de la chambre à coucher de la Maison de Léda et le Cygne (Région V), à Pompéi.
Restitution Hubert Naudeix-Aristea © Rmn-Grand Palais, 2020

 

À propos de la fresque et sa restitution : 

La maison de Léda et le cygne se situe Via del Vesuvio, dans la zone V du site archéologique de PompéiElle a été découverte de manière inattendue. La fouille a permis de mettre au jour le plafond effondré et son décor fragmenté qui ornait la chambre à coucher (cubiculum).
Une grande partie des fragments de la peinture a été prélevée. Les archéologues ont rassemblé ces fragments comme un énorme jeu de puzzle. Exercice difficile par le nombre important de morceaux parfois très petits et du motif quelque peu altéré mais tout de même lisible. 
De ce travail minutieux, un essai de restitution a été effectué que nous vous proposons de découvrir. 
La restitution a été réalisée à partir des fragments retrouvés et, pour les parties manquantes, sur la base de motifs connus en mosaïque. 
La peinture est datée entre 62 et 79 après J.-C. Elle s’inscrit dans le quatrième style pompéien, dit aussi « ornemental ». Il se compose généralement d’un tableau central avec une scène mythologique entouré de représentations secondaires, de motifs fantaisistes floraux, animaliers et de créatures imaginaires. L’ensemble, organisé de façon symétrique, témoigne d’un décor très raffiné.
Il caractérise généralement les maisons de riches propriétaires et nous rappelle le décor de la Maison dorée (Domus Aurea), demeure impériale romaine de Néron qui règna de 54 à 68.

 

Scène mythologique du tableau central

Imagine-toi allongé, le soir, regardant le plafond où toutes ces créatures vibrent à la lumière des candélabres.
Sur un fond blanc, inscrite dans une guirlande de feuilles de buis accrochée à une bordure ajourée circulaire, siège, triomphante, une néréide, belle nymphe marine, une des 50 filles de Nérée et de Doris. 
Elle est entourée de deux cupidons aux ailes bleues tenant une draperie protectrice gonflée par le vent. Deux tritons à double queue de poisson l’escortent. 
Tout autour, un riche décor végétal de fins rinceaux fleuris est peuplé de capridés, de génies ailés (esprits protecteurs), de satyres, et au delà du cadre, de passereaux et de masques qui rappellent l’univers dionysiaque du théâtre.
Cet univers devait certainement avoir un effet des plus étonnants et permettait de s’échapper du monde réel vers un univers fantastique à la fois marin et terrestre. 

 

COMME UN ARCHÉOLOGUE, RECONSTITUE LE PLAFOND DE LA CHAMBRE À COUCHER DE LA MAISON DE LÉDA ET LE CYGNE, À PARTIR DES FRAGMENTS RETROUVÉS. CLIQUE ICI

Mots-clés
A lire aussi
Tout le magazine